Parfait pour elle – Rose B. Vilas

Editions Harlequin (HQN) – 23 Août 2017
190 pages

Résumé :
Comment être sûre de faire le bon choix  ?
Lorsqu’elle apprend que son poste à l’hôpital est supprimé, Jeanne décide de bousculer la routine de sa vie trop tranquille  : direction les États-Unis pour devenir infirmière à domicile au sein d’une riche famille. Dès son arrivée, elle comprend que ses prières vont être exaucées  : ici, aucun risque de s’ennuyer, d’autant qu’elle est très bien entourée…
D’abord, il y a Ben, le kinésithérapeute – grand, brun, yeux noisette, carrure d’athlète –, l’homme dont elle a toujours rêvé  ! Et puis, il y a Josh, le fils aîné de ses employeurs, à l’attitude ambiguë et troublante.
En théorie, pas d’hésitation possible  : l’un est libre comme l’air et s’intéresse à elle, l’autre est en couple et insaisissable. Alors, pourquoi Jeanne est-elle incapable de décider lequel des deux sera parfait pour elle  ?

Mon avis :
Jeanne, a une vie assez morne : entre la vie privée, qu’elle n’a pas et son travail d’infirmière, le tour est vite fait. Quand sa direction met fin à son contrat, elle n’a d’autre choix que de chercher un autre emploi, et là, par un heureux concours de circonstance, elle sera embauchée comme infirmière privée dans une famille en Californie. Bien accueillie, avec un patient qui lui promet du fil à retordre, elle rencontre également Ben, le kiné, et un peu plus tard, fera la connaissance de Joshua, le fils ainé de son patient. Alors que Ben est parfait pour elle, et cela, en tout point de vue, elle ne peut s’empêcher de porter son regard sur Josh, qui lui n’est pas libre. Elle devra faire un choix, mais ce dernier s’avèrera, au final, plus facile qu’elle ne le pensait…

En regardant les sorties d’Août de cette collection, je suis tombée sur ce titre, et le résumé m’a donné envie, d’autant plus que l’héroïne exerce dans le même domaine que moi, enfin là n’est pas la question. L’intrigue, qui sort très légèrement du déjà-vu, est bien menée. L’histoire m’a bien plu, mais il m’a manqué le petit déclic qui aurait fait que je ne considère pas ma lecture comme « mignonne ». Le récit a un bon rythme, les émotions sont présentes, mais pour ma part, je les ai faiblement ressenti.
La plume de Rose B. Vilas est fluide, agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages. Jeanne est une jeune femme au naturel. Elle vit sa vie comme bon lui semble, ne prête pas attention aux diktats de la mode, ne cherche pas à impressionner. Elle fait son travail comme il se doit, même si parfois elle a recours à des méthodes un peu douteuses pour sa profession. Côté personnel, dès qu’elle se retrouve face à la gente masculine qui l’attire un tant soit peu, elle enchaîne gaffe sur gaffe, mais c’est sa gaucherie et sa timidité que l’on affectionne chez elle.
Ben est le mâle sexy par excellence. En plus de sa beauté, dont il a conscience, il a un travail honorable. De prime abord, on ne peut que l’aimer, c’est vrai, mais petit à petit, on s’aperçoit qu’il n’est pas l’homme parfait, il a des défauts lui aussi. Et par ailleurs peut se montrer vraiment arrogant envers ses pairs.
Joshua est le fils ainé des Perkins, chez qui travaille Jeanne. Acteur de par son métier, il est très timide. Il file le « parfait amour » avec Clara, une jeune actrice. Toutefois, quand il rencontre l’infirmière de son père, il se rend compte de certaines choses, et la simplicité de la jeune femme lui fera reconsidérer plusieurs de ses points de vue, et surtout, au niveau personnel.
Les protagonistes secondaires, notamment Noah, restent bien intéressants.

En bref : j’ai passé un bon moment avec cette lecture. L’histoire qui aborde un thème tout à fait intéressant, reste assez basique dans la romance. Pour moi, les émotions restent en surface et ne m’ont pas transcendée. Une romance assez légère, parfaite pour une lecture estivale !

Laisser un commentaire