Ce qui ne te tue pas… – Georgia Caldera

Editions J’ai Lu pour Elle (collection Fantasme) – 20 Mars 2019
320 pages

Résumé :
Le bac en poche, les années lycée et leur lot de terribles souvenirs derrière elle, Violette se réjouit de pouvoir enfin tourner la page. C’est par un déménagement et l’intégration d’une école de graphisme de renom que débute sa nouvelle vie. Artiste dans l’âme, Violette espère se révéler et s’épanouir au sein de Arte-Sup. Or son bonheur a un prix : Adam, le fils de son nouveau beau-père. Car le jeune homme, aussi ombrageux qu’insaisissable, avec lequel elle va devoir désormais partager un couloir, semble la haïr par-dessous tout. Et lui aussi étudie les arts graphiques au sein de la même formation…

Mon avis :
Violette avec son bac en poche est en proie d’intégrer Arte-Sup. Un déménagement chez sa mère s’impose et sur place, elle devra composer avec son nouveau beau-père et le fils de celui-ci, Adam. Ce dernier semble ne pas la porter dans son cœur. Très renfermé, il ne s’exprime que très peu et son regard parle pour lui. Pourtant, elle n’a pas le choix, elle sera bien obligée de le supporter, vu qu’ils vont suivre la même formation. Mais ce qui semble dans un premier temps ressembler à de la haine, va se transformer en tout autre chose, et seule Violette semble comprendre les tourments qui agitent le jeune homme.

Il va sans dire que lorsque sort un roman de Georgia Caldera, je fonce, même si je n’ai pas lu la quatrième de couverture. L’intrigue, originale de par son univers empreint du monde des arts, mais pas seulement, est très bien menée . L’auteure nous livre une romance traitant de fait d’actualité avec des héros torturés, mis à mal, avec brio. Dès les premières pages, je me suis retrouvée embarquée dans l’histoire qui, très addictive, m’a tenue en haleine tout du long, me laissant maintenant dans l’attente de la suite. Un récit qui se veut très bien rythmé, riche en rebondissements et dans lequel on passe par tout un panel émotionnel.

Concernant les personnages, il est très difficile de ne pas s’y attacher. Violette a vécu durant sa dernière année de lycée beaucoup de choses qui ont fait ce qu’elle est aujourd’hui. Jour après jour, elle s’est forgé une armure, et s’exprime de par de nombreux actes que l’on pourrait qualifier de rebelle. Cependant, au fond d’elle, c’est une jeune femme qui a souffert et va encore souffrir, qui ne fait pas montre de ce qu’elle ressent au plus profond. Elle est compréhensive et sait se montrer à l’écoute des autres quand il le faut. Elle, qui pensait repartir de zéro, va de nouveau avoir à affronter son passé.
Adam, lui semble très ombrageux, rempli de haine et de colère. Certes, ces deux derniers points le définissent bien. Seulement, quand on commence à le connaître plus amplement, on se rend compte qu’il n’est pas si mauvais que cela. C’est un jeune homme qui n’est pas estimé à sa juste valeur par son père, et qui s’est mué dans une spirale infernale. Grâce à Violette, il réussira à s’exprimer un peu plus et tentera de calmer ses excès colériques et ses tentatives d’autodestruction.
Je n’en dirais pas plus, car le mieux est de découvrir ces deux protagonistes, victimes de la vie.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Une romance riche en rebondissements et intense au niveau émotionnel. J’ai hâte de connaître la suite et le dénouement de l’histoire ! (difficile de mettre les mots pour exprimer le ressenti de cette lecture.)

Laisser un commentaire