L’initiation – Sonia Birdy

Editions Addictives – 26 Septembre 2019
404 pages

Résumé :
Elle est vierge et innocente. Elle le rend complètement dingue.

Leïla, 17 ans, mène une vie difficile entre la violence de son père et les railleries de ses camarades de lycée. Cette jeune fille timide et secrète n’a qu’un seul rêve : faire de brillantes études pour échapper à son quotidien sordide. Edward, jeune homme beau et arrogant, passe sa vie à profiter des plaisirs sans limites auxquels son statut privilégié lui donne accès. Fêtes, sexe, alcool, tout, pourvu que ça puisse combler sa profonde solitude. Lorsqu’ils se rencontrent un soir par hasard, leur attraction est telle que leurs deux mondes contraires vont en être bouleversés. Entre rires, larmes, violence, initiation sexuelle et passion dévorante, Leïla et Edward réussiront-ils à surmonter toutes les épreuves qui se dressent sur leur chemin pour vivre pleinement leur amour interdit ?

Mon avis :
Au détour d’une soirée, Leïla fait la rencontre d’Edward. Tous deux issus de mondes opposés, ils sont indéniablement attirés l’un par l’autre. Elle a tout à apprendre et le jeune homme, est prêt à le faire. Cependant, leur relation ne s’avérera pas facile, car elle a des règles à respecter et lui, de son côté doit faire bonne figure face à son père. Au fil des jours, les sentiments vont prendre le dessus et vont devoir affronter les nombreuses difficultés qui s’imposent à eux… Réussiront-ils à trouver le bonheur au bout de ce chemin chaotique ?

J’avais craqué sur la couverture avant de lire le résumé, comme bon nombre de fois. En commençant ma lecture, je ne savais pas réellement ce qui m’attendais et je crois que j’en ai eu pour mon compte, notamment concernant le milieu dans lequel évolue notre héroïne. Si le récit se veut addictif et nombreux en rebondissements, je ressors toutefois mitigée concernant cette lecture, car quelque chose m’a dérangé et encore quelques jours après, je n’arrive pas réellement à mettre le doigt dessus.

Je me suis attachée aux personnages. Leïla est une jeune femme de 18 ans qui vit à la Courneuve et qui évolue dans un milieu où la maltraitance est de mise. Encore vierge, elle fait tout ce qu’elle peut pour répondre aux exigences parentales et notamment celles de son père qui, quoi qu’elle fasse ne le satisfait jamais. Son but est de faire des études à la Sorbonne, cependant, elle va devoir mettre en pause ce projet et travailler durant un temps. Elle rencontrera Edward, envers lequel elle développera de forts sentiments, tout en faisant attention à ne pas attirer trop l’attention sur son environnement, même si ce dernier n’en a que faire. Petit à petit, elle découvrira l’amour, mais sera aussi confrontée à autre chose, à laquelle, de prime abord, tous deux n’avaient pas pensé. C’est une jeune femme quelque peu encore naïve qui, avec beaucoup de courage, affrontera pas mal de chose.
Edward est d’origine Anglaise et vit en France depuis bon nombre d’années. Celui-ci a terminé ses études et du fait de son statut, a pris une année sabbatique. Les filles, les fêtes, la luxure, peuvent le définir, mais au fond, il souffre de solitude, jusqu’à l’arrivée de Leïla dans sa vie. Pourtant, s’il veut encore pouvoir jouir de son statut de « fils à papa », il va devoir jouer le jeu, en restant dans sa relation avec Andréa, dont le père de cette dernière est une connaissance au sien. C’est le jeu des apparences, mais pour lui, tout ce qu’il souhaite, est de conquérir le cœur de la belle et innocente Leïla.
Les protagonistes secondaires sont plus ou moins intéressants. Certains ont du mérite, tout comme d’autres, je n’ai pu que les détester.

En bref : je ressors mitigée de cette lecture. L’histoire a beau être addictive et intéressante de par les thématiques abordées par l’auteure, j’ai été dérangée par quelque chose et je n’arrive pas réellement à mettre le doigt dessus… Si pour ma part, je n’ai pas été convaincue par ce roman, d’autres l’ont été !

Laisser un commentaire