Editions J’ai Lu pour Elle – 6 Novembre 2019
736 pages

Résumé :
Que diriez-vous d’un changement d’horizon, d’un dépaysement total ? Destination : une petite ville du nord de la Californie, un endroit pittoresque, avec des habitants chaleureux et attachants. Vous croiserez Melinda, qui vient justement de s’y installer comme infirmière, avec quelques projets. Si vous prolongez votre séjour, allez déjeuner dans le restaurant où Vic, un ancien marine, travaille. Il vous racontera pourquoi il a décidé de poser ses valises au pied de ces montagnes. Et bien d’autres personnages hauts en couleur… Bienvenue à Virgin River !

Mon avis :
Alors qu’il s’apprête à fermer le bar, Vic, retrouve une femme sur le pas de la porte, un enfant dans les bras. Immédiatement, il ne peut s’empresser de la faire entrer, comprenant que cette dernière est en fuite et qu’elle cache quelque chose. Paige, a fui son mari violent afin de recommencer une nouvelle vie, mais ce qu’elle ne s’attendait pas en faisant escale malgré elle à Virgin River, c’est que c’est dans ce petit bout de paradis que tout allait commencer…

J’avais lu il y a peu le premier opus, qui m’avait plus ou moins convaincu et j’ai voulu tenter le coup avec ce second livre. Dès les premières pages, Robyn Carr m’a entrainé dans son histoire, bien que basique, qui est addictive et toujours empreinte de tendresse. On peut suivre ici deux intrigues en parallèle de façon très fluide. Un bon rythme pour ce tome, traitant de sujets actuels, et qui ne m’a pas laissé indifférente face aux émotions. Même si l’ensemble manque quelque peu d’intensité, ce dernier m’a convaincu à continuer la saga.

Les personnages sont attachants. Paige est une jeune femme qui a tout quitté avec son enfant pour ne plus subir la maltraitance conjugale. Elle avait pour but de se construire une nouvelle vie loin de celle qu’elle avait jusqu’alors, mais ses plans ont quelque peu été contrecarrés. La voilà donc à Virgin River. Au fil du temps, elle va découvrir cette petite bourgade et ses habitants, auprès desquels elle va se rapprocher et surtout de Vic. Elle est pleine de courage et forte, et elle fait tout ce qu’elle peut pour protéger son enfant, malgré ce qu’elle a pu subir encore récemment. Vic (surnommé le Vicaire), se prénomme John mais hormis Paige, personne ne l’appelle ainsi. Tout comme Jack, il a été dans les Marines et c’est naturellement qu’il a atterri à Virgin River et est devenu le cuisinier de l’unique bar. S’il est imposant, c’est également un homme timide, un homme qui n’a pas côtoyé énormément la gente féminine comme ses confrères et c’est ce qui le rend d’autant plus touchant. Il sera un peu gauche avec Paige, mais la protéger elle et Christopher ne sera pas compliqué pour lui, c’est comme un sens inné.
Parallèlement, nous retrouvons nos héros du tome un, mais également faisons connaissance avec d’autres qui, si je ne me trompe pas seront mis en avant prochainement. Tous apportent leur petite contribution à l’histoire.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Robyn Carr nous livre de nouveau une histoire de seconde chance, empreinte de tendresse !

Laisser un commentaire