la-guerriere-d-argalone,-tome-2---un-choix-douloureux-589054-250-400
Editions Artalys – 2 Mars 2015
244 pages

Résumé :
Grâce à sa connaissance de la guerre et à ses dons de magicienne, Alexia a aidé ses compatriotes à chasser l’armée noire, mais l’enlèvement de Tomas par le prince Grahir a entaché cette belle victoire.

Accompagnée du capitaine William, de Maxi et de trois autres de ses camarades, elle se lance à la recherche de Tomas dans le royaume ennemi, où la place de la femme est inexistante. Horrifiée de voir autant de cruauté et si peu de considération, elle doit tenir sa langue et contenir sa magie pour ne pas faire échouer sa mission. Heureusement, elle fera de belles rencontres qui l’aideront à supporter cette culture si différente de la sienne.

Plongée dans ce monde dont elle ignore tout, elle découvrira ses origines extraordinaires et devra faire des choix douloureux. Arrivera-t-elle à sauver Tomas ? Et Maxi retrouvera-t-il sa place dans le cœur d’Alexia ?

Mon avis :
Dans ce tome, nous suivons Alexia et ses comparses qui se dirigent vers Dorduine afin de libérer Tomas, enlevé par Grahir. Leur quête n’est pas sans embûches, et les choix que devra faire Alexia ne sont pas des plus simples. Le prince Grahir, par son méfait, ne cherche pas à culpabiliser le prince William, le mentor d’Alexia, mais acquérir le pouvoir. Et pour cela, il a besoin d’Alexia et de sa magie !! Réussira-t-elle à sauver Tomas mais aussi à s’en sortir elle-même ?

J’ai lu le tome 1 il y a peu et je voulais connaître la suite des aventures d’Alexia. Une intrigue de nouveau bien menée, d’une façon qu’on ne peut que se retrouver captivé par cette dernière. Frédérique Arnould, par sa plume nous immerge complètement en son sein, et a réussi à me frustrer à la fin.. Car oui, on ne sait pas ce qu’il va se passer, pour cela il va falloir lire le dernier tome de la trilogie.
Encore une fois, je n’ai ressenti aucun ennui, car l’auteur ne lésine pas avec l’action et les rebondissements.

Je reste attachée aux personnages. Alexia est courageuse, mais aussi impulsive. Elle ne maitrise pas encore totalement sa magie, et cela lui fait un peu peur. Côté sentiments, son cœur balance, et elle souffre de voir Maxi la tenir à l’écart, mais la sagesse d’une amazite lui fera comprendre que le choix qui s’impose à elle se fera seul, sans qu’elle ait réellement à le faire. Elle en apprendra plus sur son statut de Potesmanus (personne ayant une magie puissante) et aussi sur son ascendance.
Maxi, lui, apprendra aussi que sa famille n’est pas celle qu’il pensait être. Blessé par Alexia dans ses sentiments, il restera à l’écart, mais il reviendra vers elle pour la protéger, même si ce qu’il éprouve n’est pas si réciproque que cela.
Nous faisons connaissance ici des amazites, des femmes qui se sont enfuies de Dorduine et qui vivent en marge du royaume, à la limite d’Argalone.

En conclusion : Un second tome aussi addictif que le premier. Riche en actions, rebondissements, les pages défilent, et la fin est pour moi, une véritable frustration. J’ai hâte de pouvoir me plonger dans le troisième tome afin d’avoir le final de cette histoire.


Je remercie les Editions Artalys pour ce Service Presse
artalys

Laisser un commentaire