Editions Addictives – 16 Août 2017
128 pages

Résumé :
Il est tout ce que je déteste, je suis tout ce qu’il s’interdit !
Neil et Mia ne se connaissent pas, mais ont tout pour se détester ! Leurs univers sont à l’opposé : il est rationnel, mais sait profiter des plaisirs de la vie, elle est accro aux tisanes détox, prend soin de ses chakras et son travail passe avant tout. Réunis par des amis communs pour une fête au bord de l’océan, ils n’ont qu’une envie : fuir ! Mais une tempête tropicale va les forcer à cohabiter quelques jours…

Mon avis :
De par la tempête annoncée et les récents événements survenus, Mia et toute la bande se retrouvent confinés dans la maison pour une durée indéterminée. Le temps est instable, rien n’est sûr, et deux personnes s’imposent dans la maison, ce qui n’est pas au goût de tout le monde…

Difficile de résumer ce second volume sans spolier. L’intrigue, suit son petit bonhomme de chemin, et reste bien menée. Ayant le précédent très récemment, je n’ai pu m’empêcher de me jeter sur cette suite, qui de nouveau, se termine sur un rebondissement non-négligeable, me poussant à vouloir lire la suite, malheureusement indisponible pour le moment. Le récit est très bien rythmé, addictif en tous points.
La plume de Louise Valmont reste fluide et très agréable à lire.

Les personnages restent attachants. Certains sont mis en avant plus que d’autres et, outre la relation instaurée en Neil et Mia, tous ont quelque chose à apporter à l’histoire. Max et Allison sont deux protagonistes qui viennent se greffer à l’histoire et j’avoue, je les ai trouvés assez condescendants. Plus d’une fois, j’ai eu envie de les sortir de la maison…

En bref : j’ai de nouveau passé un très bon moment avec ce volume. L’histoire est addictive, légère, pleine de pep’s et d’humour. De nouveau, l’auteure nous laisse sur un cliffhanger et je n’ai qu’une hâte : pouvoir lire la suite !!!

Laisser un commentaire