Chroniques·Romantic suspens

Bad secrets – Lucy K. Jones

Editions Addictives – 14 Septembre 2017
523 pages

Résumé :
Elle ne doit pas oublier qui elle est… surtout pas pour lui !
Laisser un homme mettre sa carrière en danger ? Hors de question ! Nina est bien trop indépendante pour ça ! Pourtant, quand elle rencontre Bruce Willington, tout vole en éclats : Bruce est un homme charmeur et charmant, un amant hors pair, mais… dangereux ; et Nina est officière de police, chargée d’enquêter sur lui.
Truquer son enquête ? Jamais ! Aller jusqu’au bout ? Évidemment ! Mais alors, des secrets enfouis depuis longtemps risquent de resurgir, et Nina pourrait perdre Bruce à tout jamais.
Prête à tout perdre pour le sauver ?

Mon avis :
Pour sa première affaire, Nina Connors doit enquêter sur une affaire de faux tableaux. Quand avec son coéquipier, elle rencontre le principal témoin, Bruce Willington, le ton est sans appel : elle est sous le charme. Pourtant, bien qu’elle sache qu’elle ne devrait pas, elle se laisse aller à la passion. Entre raison et sentiments, le chemin est mince…
Toutefois, elle sait que des zones d’ombre parsèment l’enquête, que des secrets sont bien cachés. Et même si le témoin devient suspect, que l’évidence, n’est pas flagrante, elle risquera son poste, et même sa vie pour rétablir la vérité !

Une nouvelle auteure que je découvre de par ce titre. L’intrigue est bien ficelée, bien menée. Dès les premières pages, je me suis laissé captiver par l’histoire qui nous transporte dans un univers mêlé d’art, mêlé de « conspiration », de secrets familiaux. Le récit a un très bon rythme, le suspens nous tient en haleine au fil des pages, le doute persiste et signe, jusqu’au moment des révélations. La romance, est certes un peu trop facile, mais reste bien dosée.
La plume de Lucy K. Jones est fluide, agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages. Nina Connors est une jeune femme qui débarque au commissariat de son père après avoir travaillé à la brigade financière. En tant que « Bleue », elle se doit de réussir cette première enquête afin de faire ses preuves. Elle sait qu’elle a une belle force de courage et du caractère, mais elle a parfois du mal à discerner certaines choses, notamment quand il s’agit de l’aspect personnel de sa vie. Si enfant elle était assez effacée, à contrario de sa jumelle, Elsa, qui elle était rebelle, aujourd’hui, elle a su s’affirmer.
Bruce Willington, est le petit-fils de feu Charles Willington, artiste peintre. Il a toujours voué une adoration pour son grand-père et l’art. Toutefois, un événement l’a conduit à son métier : marchand d’arts. Il n’a plus eu d’attache et ne pensait plus en avoir, jusqu’à l’arrivée de l’officière Connors. Elle lui fera reconsidérer la question, et le sauvera en quelque sorte de lui-même.
Les protagonistes secondaires, qu’on aime ou qu’on déteste, ne sont pas en reste.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec ce livre. Un romantic-suspens, riche en actions et rebondissements. Lucy K. Jones nous tient captive de sa plume tout au long de la lecture !

Laisser un commentaire