Chroniques·New Romance

Manwhore, T.1 : Malcom le sulfureux – Katy Evans

Editions Hugo New Romance – 14 Septembre 2017
480 pages

Résumé :
Au milieu des flash et des paparazzis, une histoire sexy qui oppose le bachelor le plus séduisant de Chicago à une journaliste intrépide et déterminée à percer Malcolm à jour.
Jusqu’où ​ira-t-elle pour exposer le playboy le plus sexy de Chicago?
Mystérieux. Privilégié. Légendaire. Malcolm Kyle Preston Logan Saint, le businessman le plus sexy que Chicago n’ait jamais connu, ne vit que pour l’argent et les femmes. Beaucoup de femmes.
Toute sa vie, il a été harcelé par la presse dont le seul but est de prouver que sa vie, en apparence parfaite, n’est que mensonges et faux-semblants. Depuis qu’il est sur le devant de la scène, ses secrets sont plus en danger que jamais, mais il est bien décidé à les garder enterrés.
Plus pour très longtemps…
Chargée d’enquêter sur Malcolm et de révéler sa personnalité sulfureuse, Rachel Livingston est une jeune et séduisante journaliste. Elle travaille pour Edge, un magazine proche de la faillite. L’avenir de l’entreprise repose sur les révélations qu’elle écrira sur Malcolm Saint.
Déterminée à faire de cette histoire le tournant que sa carrière attend, elle n’aurait jamais pensé que le playboy puisse changer sa vie.
Succombera-t-elle à la tentation que représente Malcolm le sulfureux ?

Mon avis :
Rachel Livingston est peut-être la solution pour éviter qu’Edge, le magazine pour lequel elle travaille de mettre la clé sous la porte. Sa patronne la somme d’écrire un article sur le grand et intouchable Malcom Saint, qui défraie régulièrement la chronique. Tenant là une belle opportunité, elle est prête à tout pour y arriver. Mais Malcom a deux facettes, celle qu’il veut montrer au public, et celle qu’il lui montre à elle. En jouant avec le feu, c’est elle qui risque de se brûler et d’en faire les frais…

J’avais bien apprécié la précédente saga de l’auteure, c’est pourquoi j’ai voulu me lancer dans cette dernière. L’intrigue, dont le schéma reste classique, est bien menée. Dès les premières pages, je me suis laissé porter par l’histoire, qui est addictive et nous tient en haleine. Le récit est très bien rythmé, page après page, on reste dans l’attente des rebondissements qui vont suivre. Le côté émotionnel est bien présent, et les scènes érotiques sont savamment bien dosées.
La plume de Katy Evans, comme à l’accoutumée, reste fluide et très agréable à lire.

Je me suis rapidement attachée aux personnages. Rachel Livingston est une jeune femme de 23 ans, travaillant comme journaliste au magazine Edge. Elle ne vit depuis bon nombre d’années que pour son travail, et voit en la requête de sa patronne, une belle opportunité, pour elle tout comme pour le journal. Immunisée contre les hommes, elle pensait que rencontrer ce multimilliardaire serait facile, mais c’était sans compter sur le charme et le magnétisme de ce dernier. D’un caractère déterminé et quasi sans faille, sans compter de son petit côté naïf, c’est une femme amoureuse qui ressort de cette expérience, mais cela, il fallait s’en douter, car on ne sort pas indemne d’une rencontrer avec le grand Malcolm Saint !
Malcom Saint : l’intouchable, impénétrable golden boy, qui, comme stipulé plus haut défraie beaucoup la chronique. On lui attribue bon nombre de qualificatifs, mais au final, c’est un homme on ne peut plus charmant et non pas manipulateur, qui certes n’en a pas assez, mais qui reste avec une profonde blessure au fond de lui, beaucoup de mystère restant en suspend. De plus, quand il veut quelque chose, il l’obtient… Sa rencontre avec Rachel le transforme, dans le bon sens du terme, et que dire de plus sur lui.. Faites connaissance avec ce dernier, et vous verrez, vous serez également sous le charme.
J’ai beaucoup apprécié également les protagonistes secondaires, ils apportent tous à leur façon, un petit quelque chose à l’histoire.

En bref : j’ai adoré ma lecture. Un premier tome qui tient en haleine, nous captive de la première à la dernière page. Côté émotions, j’ai été servie, et je peux l’affirmer : je suis frustrée ! Oui, car j’aurais aimé avoir le second tome sous la main afin de découvrir la suite de cette histoire… L’attente risque d’être longue !


Laisser un commentaire