Chroniques

Tout mais pas lui, Vol. 1 & 2 – Léa May

 
Editions Addictives – 28 Août et 20 Septembre 2017
pages

Résumé :
En vacances en France, Marie découvre la liberté, l’indépendance… et la volupté. Alex Klein est séduisant, charmeur… et disparaît au petit matin !
Blessée, Marie rentre à New York pour commencer un stage dans une maison d’édition. Sa première mission ? Assurer la promotion du tout nouvel auteur-phare : Alex Klein !
Impossible de se défiler. Marie doit côtoyer chaque jour celui qui l’attire autant qu’elle le déteste. Hors de question de retomber dans ses bras !
Mais cette fois, Alex ne compte pas faire la même erreur…

Mon avis :
Après avoir vécu quelques années assez difficiles, la vie sourit enfin à Marie. Avant de commencer son stage aux Editions Higgins, elle décide de s’octroyer de petites vacances en France. Elle découvrira le pays, mais également la passion, tout du moins pour une nuit.. Car Alex, le charmant jeune homme rencontré à Paris, a pris le large dès le lendemain matin.
Une fois de retour à New-York, elle prend ses fonctions de stagiaire et qu’elle n’est pas sa surprise quand sa supérieure lui demande de prendre en charge Alex Klein, un auteur bien en vue. Celui-ci n’est autre que le jeune homme rencontré à Paris !
Bien obligée de le côtoyer chaque jour, elle est bien décidée à s’en tenir à des relations strictement professionnelles, mais cela risque d’être difficile, car Alex ne le voit pas ainsi…

Une nouvelle série que l’on m’a proposé de découvrir et bien évidemment, au vu du pitch, je n’ai pas résisté. L’intrigue, qui en soit n’est pas très originale, est bien menée. Dès le début de ma lecture, je me suis laissé happer par l’histoire qui, est très addictive et pleine d’humour. Le récit est léger, bien rythmé, et chaque fin de volume, pour ne pas y couper nous laisse dans l’expectative de la suite. Ici, par chance, j’ai pu lire les deux premiers dans la foulée, mais maintenant, je reste dans l’attente, car l’auteure nous lâche une information capitale qui nous donne immédiatement envie d’en savoir plus.
La plume de Léa May que je découvre ici, est fluide, très agréable à lire.

Très vite, je me suis attachée aux personnages. Marie Dumont est une jeune femme de 21 ans dont la vie n’a pas toujours été facile. Touchée par la maladie, elle a quelque peu vécu en retrait, mais maintenant qu’elle est guérie, elle va pouvoir vivre à fond et profiter. Malgré son inexpérience, j’ai trouvé qu’elle avait quelque chose de mature, une belle détermination et un sacré courage. Elle n’est pas prête à se laisser marcher sur les pieds, même si parfois, elle reste un peu naïve.
Alex Klein, est un jeune auteur de 25 ans. L’archétype du mec sexy, le tombeur de ces dames,.. C’est tout à fait le genre d’homme auquel on fait trop vite confiance alors qu’on ne devrait pas. Si son livre est autobiographique, il faut le fuir. Mais les apparences peuvent être trompeuses, car on ne sait pas encore tout de lui, et il semblerait qu’il cache bien des secrets.

En bref : j’ai passé un excellent moment de lecture avec ces deux premiers volumes. L’histoire qui n’a pourtant rien d’innovant, est fraîche, légère et pleine d’humour. Beaucoup de points restent encore flous, et j’attends avec grande impatience la suite !

Laisser un commentaire