• Editions Déliées – 21 Septembre 2017
    237 pages

Résumé :
« Vous croyez peut-être que tout est fini… Et si c’était, en fait, un nouveau départ ? June a tout perdu : son chat, son mec, son logement, son boulot. Quand elle répond à une petite annonce de colocation, elle ne s’attend pas à devoir partager son appart avec Madeleine, une vieille dame de 95 ans ! Contre toute attente, c’est cette dernière qui va lui faire retrouver le sourire, avec sa fantaisie, son humour… et son voisin, Martin : yeux bleu profond, petite gueule d’amour… mais fiancé avec « Maggy la dragonne » ! Pourquoi le destin s’acharne-t-il contre June ? Faudra-t-il un voyage au pôle Nord pour que sa vie reprenne un cours normal ? Peut-être que oui ! »

Mon avis :
June a tout perdu : son chat, son travail, son fiancé. Elle décide donc de répondre à une petite annonce, trouvée au détour d’un supermarché, où une nonagénaire recherche une colocataire. La voici partie avec sa petite valise rose vers une « renaissance ». La vie avec Madeleine, la présence des voisins, Marcel et Martin, ainsi qu’un petit voyage direction de le Pôle Nord vont peut-être lui permettre de retrouver le bonheur…

Un titre qui m’a interpellé de par son résumé. Quand je me suis lancé dans ma lecture, dès le départ, j’ai adhéré à l’histoire. Celle-ci, qui n’est pas des plus originales, est bien menée. L’auteure nous emmène dans le quotidien d’une quasi-trentenaire qui tente de reprendre sa vie en main, en proie du bonheur. Le récit est très bien rythmé, les pages se tournent toutes seules. Le style est léger, une réelle bouffée d’air frais entrelacée aux émotions.
La plume de Frédérique Hespel, que je découvre ici, est fluide, très agréable à lire.

Les personnages sont attachants. June est une femme qui désespère quelque peu face à son avenir. Mais grâce à la présence de la vieille dame et son entourage, son quotidien deviendra moins morne. Avec sa famille, et notamment sa mère, les situations sont quelque peu comiques. Pourtant, elle relève la tête et prend la vie du bon côté, même si par moments, elle trébuche encore. Elle a tendance à dire tout haut ce qu’elle pense tout bas, et malgré quelques chutes dans son parcours, elle reste téméraire et pleine de courage.
Martin est le petit fil de Marcel, et également son voisin. Sa rencontre avec June se fait au détour d’un parc sans savoir qui elle est, même s’il avouera sa tactique plus tard… Il nous souffle enfin surtout à elle, le chaud et le froid. Mais il a aussi des sentiments, qu’il a certes du mal à exprimer ou montrer. Sa vie a jusqu’à présent été semée d’embûches.
Maggy surnommée « La dragonne » est la petite amie de Martin. Quand on la rencontre, on ne peut qu’aller dans le sens de June. Petit à petit, on se rend compte que l’on s’est trompé.
Et enfin, Madeleine, la petite dame de 95 ans est celle que l’on voudrait tous avoir : c’est une perle. Certes, elle n’a pas la langue dans sa poche et sait faire tourner les gens en bourrique…

En bref : j’ai passé un excellent moment avec ce livre. Une histoire feel-good, légère qui nous envoie une vraie bouffée d’air frais. Une lecture qui donne le sourire et fait du bien au moral !

Laisser un commentaire