Chroniques·New Adult

Apprends-moi my stepbrother – Kim Grey

Editions Addictives – 28 Septembre 2017
612 pages

Résumé :
Le sexe ? Interdit. L’amour ? Impossible.
À 18 ans, Victoria a tout perdu : ses parents, sa vie à San Francisco et ses projets d’aller à l’université. Recueillie par l’ex-femme de son père, Alexandra, elle se retrouve catapultée dans une famille aux codes bien différents des siens : ses tatouages, ses Dr Martens et ses piercings font tache !
Mais elle est prête à tout pour s’intégrer, pour ne pas se retrouver seule au monde. Lorsqu’elle rencontre Zach, le fils du compagnon d’Alexandra, tout se complique dramatiquement. Il est motard, boxeur, colérique, magnifique et irrésistible.
Le monde entier est contre eux, les codes, les conventions, et Victoria joue son avenir tout entier pour cette relation.
La vraie passion est celle qui vous met en danger…

Mon avis :
Victoria, après avoir perdu son père qui était devenu son seul repère se retrouve dans la famille de son ex belle-mère. Si Alexandra est ravie de sa présence, Philip, le nouveau mari de cette dernière ne partage pas réellement le même avis, trouvant que Vic ne se font pas dans son « cadre de vie ».
Alors qu’ils sont dans les Hamptons pour les vacances, elle fera connaissance avec le fils de Philip : Zach. Un jeune homme au physique exceptionnel certes, mais à l’abord antipathique. Pourtant l’alchimie entre eux est indéniable, et malgré l’interdit, celle-ci se fait plus forte. Leur relation est lourdement désapprouvée, et Vic pourrait éventuellement tout perdre de nouveau…

Encore un titre de cette auteure qui m’a interpellé de par son résumé. L’intrigue, un tant soi peu originale, est bien menée. Malheureusement, je n’ai pas été captivée d’emblée par l’histoire, trouvant que cela tournait quelque peu en rond et qu’hormis leur jeu du chat et de la souris, elle n’évoluait pas. Puis, il aura fallu d’un rebondissement pour que finalement, le déclic se fasse et dès lors, j’ai été tenue en haleine jusqu’au final, qui là m’a paru trop vite exploité. Le récit a quand même un bon rythme, mais pour moi, cela n’aura pas été assez. Les émotions et l’humour sont présents, et au vu de certaines situations, j’ai bien ri (surtout quand je pense à l’un des personnages).
La plume de Kim Grey reste fluide, agréable à lire, comme à l’accoutumée.

Je me suis attachée aux personnages malgré l’envie par moments de les secouer un peu. Victoria est une jeune femme de 18 ans dont la mère est partie alors qu’elle était toute jeune et dont le père est décédé il y a peu. Maintenant livrée à elle-même, c’est chez Alexandra et Philip qu’elle trouve refuge et où elle retrouvera son demi-frère, Benjamin. Pour elle, son avenir se situe dans la biologie marine, d’ailleurs, elle est dans l’expectative de se faire admettre dans une grande université proposant ce cursus. Elle ne connait pas encore l’amour, mais ne désespère pas et il est vrai qu’en se rendant dans les Hamptons, elle était loin de s’imaginer ce qui l’attendait. Elle a une belle force de caractère, une détermination sans faille même si des moments, elle est troublée.
Zach Woods, est le fils de Philip. Il est l’archétype du badboy, motard et boxeur en prime. Quand on le rencontre, on ne peut passer à côté de lui sans le voir, car il a un côté très très attirant, mais il a aussi sale caractère, du moins en théorie. Il est étudiant, et vit à New-York, et on peut dire que l’animosité entre Philip, son père, et lui est bien présente. Avec Vic, au premier regard, il se passe quelque chose, mais on ne sait pas quoi. De fil en aiguille, tout se précise et tout comme elle, il est déterminé. Pourtant, de son point de vue, il tente de lutter contre cet interdit et le montre de façon spontanée, voire agressive certaines fois. Mais au fond, il est protecteur et plein de tendresse.
Le petit Benjamin, est le fils d’Alexandra et Andrew, le père de Vic. Âgé de 5 ans, on ne peut qu’être attendri par ce petit garçon qui a la réplique facile et qu’on ne voit jamais accompagné sans Wolf, son chien.
Les autres personnages secondaires sont tout aussi intéressants, malgré le fait que certains soient assez détestables.

En bref : j’ai passé un bon moment avec cette lecture. Malgré un début quelque peu laborieux de par les longueurs ressenties, j’ai réussi à me laisser emporter par l’histoire. Le thème est bien exploité et on voit bien que l’amour triomphe toujours malgré l’interdit !

Un commentaire sur “Apprends-moi my stepbrother – Kim Grey

Laisser un commentaire