Chroniques·Romance contemporaine

Si tu me le demandais – Emily Blaine

Editions Harlequin (&H) – 4 Octobre 2017
378 pages

Résumé :
Elle est sa deuxième chance d’être heureux.
En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d’un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme  et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n’a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu’il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l’absence du grand amour de sa vie  ; une lutte qu’il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu’il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu’il doit prendre en main son destin  : s’il veut une deuxième chance d’être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble. 

Mon avis :
Cooper écume depuis huit ans le deuil de son femme. Il ne vit plus qu’avec le fantôme de celle-ci, évoluant entre sa fille maintenant adolescente et son travail d’architecte. Lors d’une soirée, il rencontre de façon fortuite sur la terrasse d’un hôtel, Julianne, une jeune femme qui le fait vibrer de nouveau. Le hasard fait bien les choses, car il la rencontrera à plusieurs reprises, et il devra faire preuve d’audace pour conquérir la belle, car de son côté aussi, c’est compliqué.

Quand j’ai vu qu’Emily Blaine sortait un nouveau roman, je n’ai pas hésité une seconde (même si je n’ai pas encore lu tous ses titres). L’intrigue ayant pour thématiques le deuil et la seconde chance, est vraiment bien menée. Dès le départ, je me suis laissé porter par cette histoire, qui ne m’a pas laissé de marbre. Non, elle m’a émue, touchée, au plus profond, et même fait pleurer. De façon plus personnelle, ayant perdu récemment un être cher, je me revoyais quelque peu au travers de nos protagonistes. De par ce roman, qui se dévore littéralement, elle nous délivre un message, et encore une fois, pour ma part m’a fait comprendre certaines choses. Il m’a juste manqué un petit quelque chose sur la fin, mais ce n’est pas le plus important…

Je me suis rapidement attachée aux personnages. Cooper est un architecte qui vit avec le fantôme de son épouse décédée depuis huit ans maintenant. Il est comme l’ombre de lui-même et bien que plusieurs personnes de son entourage le poussent à avancer, il reste de marbre. Il survit plus qu’il ne vit. Mais sa rencontre impromptue lors d’une soirée, le remettra en question, lui redonnera goût à la vie, il prendra conscience qu’il n’est pas seul et que, notamment Cecilia, sa fille a besoin de lui, besoin des souvenirs qu’il peut lui apporter.
Julianne est une jeune femme qui a été blessée aussi par la vie. Divorcée, elle a beau garder le sourire, elle se sent aussi errer dans cette vie qu’elle aurait voulu autre.
Leur rencontre est due certes au hasard, mais le destin leur a permis de se croiser et de leur donner une nouvelle chance d’être heureux, à eux de la saisir.

En bref : j’ai adoré cette lecture. Un avis difficile à exprimer de façon concrète sans trop en dévoiler, mais aussi, car je me sens concernée par l’une des thématiques exposées. La seule chose que je peux dire, c’est qu’Emily Blaine nous livre un très beau message au travers de cette romance, et qu’elle ne nous laisse pas indifférent. Préparez les mouchoirs, car l’émotion est au rendez-vous !

Laisser un commentaire