Chroniques·Romance contemporaine

Amour à durée indéterminée – Sophie Delenclos

Editions Harlequin (HQN) – 11 Octobre 2017
228 pages

Résumé :
Poste à pourvoir ASAP. Passion incluse
Elizabeth était pourtant sûre d’avoir raté son entretien d’embauche… Faire un sous-entendu érotique à son potentiel futur patron, mais où avait-elle la tête pour être si maladroite ?! D’accord, Tomas Berger-Neuhaus est à tomber par terre, sauf qu’il est aussi un directeur des ressources humaines tellement glacial et rigide que ses collègues l’ont surnommé le Cyborg. Vraiment, elle pensait ne jamais décrocher le poste, jusqu’à ce que Tomas lui-même lui annonce la nouvelle. Alors, soit cet homme ne mérite pas sa réputation, soit il a craqué pour elle. Elizabeth pencherait plutôt pour la seconde option ; dommage, car désormais leur relation se doit de rester strictement… professionnelle.

Mon avis :
Elizabeth pensait avoir loupé son entretien d’embauche de par sa bourde monumentale, mais ce ne fut pas le cas. Travaillant maintenant pour le glacial Tomas Berger-Neuhaus, elle ne le trouve pas si intimidant que cela. Mais pour autant, leur relation doit rester en somme toute professionnelle.. Cela s’annonce délicat !

Un titre qui me paraissait très prometteur de par son résumé, c’est pourquoi je me suis laissé tenter. L’intrigue, qui n’est pas très originale, est pourtant bien menée. Le début de ma lecture m’a laissé quelque peu dubitative quant à la suite, car de par le résumé, je ne retrouvais pas ce qui était annoncé dans ce dernier. L’attente fut un peu longue, mais la situation a fini par se décanter et dès lors, je me suis laissé porter par l’histoire. Le récit a un bon rythme, les émotions sont présentes, mais il ne faut pas s’attendre à du sensationnel malgré tout. Par ailleurs, j’ai eu beaucoup de mal à me situer avec tous les termes techniques concernant l’aspect professionnel, de ce fait, j’ai préféré me concentrer sur la romance.
La plume de Sophie Delenclos que je découvre ici est fluide, agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages. Elizabeth, Liz, est une jeune femme sur le point de divorcer. Après dix ans, avec son mari, les sentiments n’étaient plus ce qu’ils étaient, mais sont restés en bon terme. Peu encline aux relations sans lendemain, elle trouvera refuge dans les bras de Paul, le fils d’un couple d’amis, mais les sentiments n’entreront pas en compte. En commençant à travailler pour Tomas, le froid et glacial patron, elle apprendra à le connaître, et lui de son côté ne tarira pas son côté professionnel à elle. Elle était pourtant loin d’imaginer la tournure que prendrait leur relation.
Tomas Berger-Neuhaus est DRH. Assigné comme tyrannique, surnommé même « Terminator », on le perçoit ainsi au premier abord. Mais petit à petit, on entrevoit un homme qui a eu le cœur brisé, qui est sur ses gardes. Il sait se montrer tendre, prévenant et peut même être très charmant. Malgré tout, il ne faut pas le chercher, car il peut devenir à la hauteur de sa réputation.
Les protagonistes secondaires sont intéressants. Chacun ajoute, à sa façon, sa petite touche personnelle.

En bref : j’ai passé un bon moment, mais sans plus, avec cette histoire. De par le résumé, je m’attendais à autre chose, et je ressors un peu déçue de cette lecture. Malgré tout, elle reste une romance légère et sympathique à lire !

Laisser un commentaire