Chroniques·Comédie romantique

Sex friends : Mon boss et moi – Gabriel Simon

Editions Addictives – 2 Novembre 2017
474 pages

Résumé :
Il est control freak, elle est fantasque.
Quand Lula arrive à Santa Monica, tout commence mal… mais alors très mal !
Elle se perd dans les rues, un autre locataire a signé le bail de l’appartement où elle devait loger et elle ne connaît personne…
La jeune femme n’a pas d’autre choix que de demander de l’aide à son nouveau patron : Jonas Gallagher. Mais ce dernier n’a pas l’air enchanté à l’idée de les accueillir, elle, ses valises et surtout Maximus, le chaton adorable mais légèrement turbulent qui l’accompagne partout.
Jonas se laisse finalement attendrir et accepte de l’héberger « pour une nuit seulement ». Il ne sait pas encore que cette nuit va bouleverser son univers bien ordonné !

Mon avis :
Prête à démarrer un nouveau boulot d’architecte paysagiste, Lula Jones quitte Boston, direction Santa Monica. Une fois arrivée, elle n’est pas sans se demander si la vie ne lui joue pas des tours ! Tout d’abord, l’appartement qu’elle est censée avoir loué est déjà occupé, et quand elle se rend sur son lieu de travail, qui est tout simplement magique, elle tombe sur un patron complètement psychorigide. Malgré cela, ce dernier accepte de l’héberger avec Maximus pour une nuit, mais seulement une… Seulement voilà, Lula n’est pas vraiment organisée, et Jonas était loin de s’imaginer qu’accepter une nuit allait changer son quotidien si bien rangé…

J’aime beaucoup les histoires de « sex friend », et donc, tout naturellement voyant cela dans le titre, je n’ai pu que me lancer. L’histoire qui, il faut le dire, n’a rien d’original à la base, est bien menée. Dès les premières pages, je me suis laissé entraîner dans cette histoire pleine d’humour et addictive. Le récit a un bon rythme et grâce aux protagonistes, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. Les émotions sont présentes, et si l’on pense que tout est couru d’avance, nous ne sommes pas au bout de nos surprises, car les rebondissements sont également de mise.
La plume de Gabriel Simon, que je découvre ici, est fluide, agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages. Lula Jones est une jeune femme qui croque la vie à pleines dents. Même si elle vit quelques moments de solitude ou de honte, elle n’en garde pas moins le sourire. Quand elle rencontre son patron, elle oublie d’y mettre les formes et rend les situations plus ou moins hilarantes. Elle a ses peines certes, mais cherche à mettre son grain de folie dans la vie de ceux qui l’entourent. Elle excelle dans son job, et a une belle force de caractère.
Jonas Gallagher est un homme psychorigide, pour Lula, il n’est pas très marrant, ni facile à vivre. Mais, très vite et malgré ses réticences, il en viendra à apprécier sa compagnie et son univers deviendra moins morne, moins strict.
Entre eux, la relation qui s’établit est tout d’abord d’ordre sexuel. Petit à petit, les choses vont changer et on verra que ce n’est non pas le destin qui les a voués à se rencontrer, mais Tante Jess…
J’ai beaucoup aimé également Tate, Andrew, sans oublier Maximus…

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une comédie romantique addictive et pleine d’humour, qui ne nous laisse pas un moment de répit. Même si à un moment, on pense que tout est cousu de fil blanc et que le récit s’essouffle, Gabriel Simon n’a pas dit son dernier mot !

Laisser un commentaire