Chroniques·New Adult

Hate to love – Penelope Douglas

Editions Harlequin (&H) – 2 Novembre 2017
468 pages

Résumé :
Ils étaient faits l’un pour l’autre… jusqu’au jour où ils se sont rencontrés.
Depuis plus de sept ans, Misha et Ryen échangent des lettres. Des lettres dans lesquelles ils se racontent, se livrent, se soutiennent. Une seule règle : ne jamais chercher à se rencontrer. Un interdit qui a convenu à Misha pendant toutes ces années. Il n’a pas besoin de connaître le visage de Ryen pour qu’elle soit sa muse, son inspiration, celle pour qui il écrit ses chansons et, quelque part, son âme sœur. Mais, un soir, il croise une jeune fille dont les goûts excentriques se rapprochent un peu trop de ceux que Ryen lui a décrits dans ses lettres pour que ce soit une coïncidence… Et alors, face à cette jeune fille d’une beauté solaire, renversante, Misha n’a aucun doute  : il sait que c’est elle. Maintenant, impossible de résister, il doit s’approcher. Quitte à ne jamais révéler à Ryen qui il est vraiment. Et quitte à découvrir une Ryen bien différente de l’idéal qu’il s’était imaginé…  

Mon avis :
Ryen et Misha entretiennent depuis plus de sept ans une correspondance. Au fil du temps, une amitié très forte en a découlé jusqu’à un soir où, lors d’une soirée, il LA croise, sans qu’elle ne sache qui il est. Le voici qui débarque au lycée, et petit à petit, il fait la connaissance d’une jeune fille assez différente de celle qu’il a appris à découvrir au fil des années, au travers de ces lettres. Mais lui non plus ne lui a pas révélé la vérité, et alors que malgré les disputes incessantes qui éclatent entre eux, il n’y a pas de doute, ils sont faits pour être ensemble, mais Ryen acceptera-t-elle de lui pardonner son mensonge ?

J’aime beaucoup le genre New Adult, et ce titre était la parfaite occasion de découvrir dans un même temps l’auteure. L’intrigue, de par la thématique abordée, est bien menée. D’emblée, je me suis laissé emporter par l’histoire, qui est addictive et nous tient en haleine. Le récit est très bien rythmé, l’auteure nous embarque dans un véritable page-turner. On y retrouve du suspens, des rebondissements et beaucoup d’émotions.
La plume de Penelope Douglas, que je découvre ici, est fluide, très agréable à lire.

Je me suis rapidement attachée aux personnages. Ryen est une jeune fille qui a le besoin de se faire accepter par ses camarades, au détriment de ses propres convictions, sa propre nature. Elle porte un masque en permanence, ayant un besoin de reconnaissance et ne laisse voir que son réel « moi » à Misha dans ses lettres. Cela lui pèse certes, mais grâce à lui et ses mensonges, elle finira par se rendre compte que parfois la différence est un tout, et qu’il ne faut pas spécialement « entrer dans un moule » pour être reconnue. Elle est forte, pleine de hargne et de détermination, mais à quand même une faille : son meilleur ami qui au fil des années, est devenu plus que cela.
Misha Lare Grayson est un jeune homme qui se cherche, a besoin de réponse. Au fil des ans, il a pu s’épancher sur ses sentiments, en dévoilant ce qu’il avait de plus profond en lui à Ryen. A l’heure actuelle, il a réellement besoin de savoir et n’hésite pas à passer par le mensonge pour arriver à ses fins. Malgré tout, s’il réussit à berner son monde, Ryen elle, n’est pas celle qu’il pensait au premier abord, et il fera tout pour retrouver celle qui a su faire battre son cœur, celle qui représente un tout pour lui. Il a une belle force de caractère, même si celle-ci est quelque peu entachée par la colère.
Les protagonistes secondaires sont intéressants chacun à leur façon. Je me suis prise à en aimer certains voire même avoir de l’empathie pour eux, autant que j’ai pu en détester d’autres.

En bref : j’ai adoré cette lecture. Une romance New adult pleine de suspens et rebondissements qui nous tient en haleine du début à la fin. Les émotions qui en découlent sont intenses et l’histoire est vraiment touchante !

Laisser un commentaire