Editions Addictives (poche) – 4 Janvier 2018
472 pages

Résumé :
Quand Alma Lancaster rencontre Vadim Arcadi à la fac de cinéma de Los Angeles, tout les sépare. Alma, la jeune Franco-Anglaise, a tout juste 18 ans, des parents aisés, un petit ami parfait et une vie toute tracée. Vadim, lui, est américain. Il a des origines russes, un passé trouble et ne possède ni famille ni attaches. Elle est prisonnière de son milieu, lui est épris de liberté. Elle veut tout découvrir, lui ne veut rien lâcher. Pourtant, ces deux-là s’attirent, se défient, se repoussent, s’apprivoisent… La petite fille modèle et le mauvais garçon tourmenté luttent pour ne pas s’aimer. Les deux étudiants ne le savent pas encore, mais cette rencontre va changer leur vie à jamais.

Mon avis :
Un opus qui retrace la rencontre entre Alma et Vadim, le début de leur histoire qui n’est pas sans être semée d’embûches. Ils n’ont rien en commun et pourtant…

J’ai lu précédemment les deux autres tomes de la saga « Toi+moi », et j’avais envie de savoir quel était le début de cette histoire. L’intrigue, qui n’a en soi rien de réellement original, est bien menée. Dès le début, ma lecture m’a captivé, m’a réellement tenu en haleine au fil des pages. Le récit est très bien rythmé, les rebondissements bien présents. Les émotions sont de mise, et pour tout dire, j’ai même versé ma petite larme à la fin.
La plume d’Emma Green reste fluide, agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages, même si je l’étais déjà auparavant. On découvre ces deux personnages durant leurs jeunes années, au moment où ils sont à la fac. Alma est une jeune fille de bonne famille. Elle est un peu renfermée sur elle-même, mais n’entre pas réellement dans les codes des « riches », contrairement à d’autres personnes de son entourage. Après sa rencontre avec Vadim, elle va s’ouvrir peu à peu et c’est une Alma quelque peu différente à laquelle on aura affaire.
Vadim est différent des autres étudiants. Boursier, il aime sa liberté, et il a des choses dont il n’aime pas parler, mais Alma, réussira à le « dompter ». Il n’est pas tout blanc, mais il est prêt à se risquer pour aider son meilleur ami, et la jeune femme lui fait ressentir des choses profondes, auxquelles il ne pensait plus avoir droit.
Tous deux auront des choix à faire, et ils ne seront pas forcément les bons…
Les autres protagonistes restent également intéressants.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec ce tome. Considéré comme un tome 3, il s’agit en fait du préquel. L’histoire nous captive de par ses rebondissements, nous fait vivre les émotions au fil des pages. Une saga qui se termine et que j’ai vraiment appréciée. Le duo Emma Green m’a encore fait passer de belles heures de lecture !

Laisser un commentaire