Romance contemporaine

Seconde chance – Enel Tismaé

Editions Sharon Kena – 16 Janvier 2018
206 pages

Résumé :
Cameron Woodrof est un fils à papa. Héritier d’un empire colossal, il ne pense qu’à faire la fête. Trop sans aucun doute. Jusqu’au jour où, ivre mort au volant, il cause un accident qui manque de tuer une enfant.
Ses parents décident alors de l’envoyer à l’autre bout du pays. Loin des night-clubs de Los Angeles, sa tante, chez qui il vit désormais, l’oblige à endosser une fausse identité. Pour lui, fini le luxe, la fête, les filles et les paparazzis. Bonjour le travail, les études et les contraintes de « monsieur tout le monde ».
Tout ça sous la vigilance sans faille de Catherine Armand. Alias le tyran sexy en talon aiguille.

Mon avis :
Cameron Woodrof voit sa petite vie de fils à papa basculer, quand il cause un accident, qui a failli coûter la vie à une fillette de six ans, alors qu’il est au volant, ivre mort. Jugé, il échappe de justesse à la prison, grâce à l’influence de ses parents. Mais ces derniers ne lui donnent pas raison, ils l’envoient direction Atlanta, chez Tante Ellen, chez laquelle il travaillera dans son journal et effectuera ses heures d’intérêt général dans un centre de convalescence. Au sein du journal, il sera sous la directive de Catherine Armand, journaliste sexy mais réputée comme un tyran. Et si grâce à elle, il avait le droit à une nouvelle chance ?

Pour ce roman, c’est la couverture qui m’a attiré avant le résumé, et je me suis dit que ce serait également l’occasion de découvrir l’auteure. L’intrigue, qui n’a en soi, rien de bien original, est bien menée. Dès les premières pages, je me suis laissée emporter dans l’histoire qui nous captive page après page. Le récit est très bien rythmé, riche en rebondissements et émotions.
La plume D’Enel Tismae est fluide, très agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages. Cameron est un jeune homme de vingt-six ans, qui jusqu’à présent ne se souciait de rien : fils héritier d’un empire, il faisait la fête et buvait jusqu’à en être ivre mort, jusqu’à la fois de trop. Depuis, les choses ont changé, il a décidé, non sans y être un peu obligé à se racheter une conduite. Il est touchant, on se prend facilement d’affection et d’empathie pour lui, car au final, il n’est pas si mauvais bougre. En le sortant de sa zone de confort, et lui donnant temporairement une nouvelle identité, on voit à quel point il fait front face au monde qui l’entoure et s’y adapte. Du côté sentimental, la seule personne qu’il a aimée est sa mère, il a toujours préféré passer de conquête en conquête. Mais depuis qu’il a croisé le chemin de Catherine, quelque chose en lui s’est révélé, et il a décidé de tenter sa chance, quitte à se ramasser plus d’une fois.
Catherine Armand est une journaliste qui excelle dans son métier, et selon la tante de Cameron, la meilleure. Celle-ci n’a pas la langue dans sa poche et malgré sa petite taille, a un caractère bien trempé. Cependant, elle est tenaillée par la peur, notamment en ce qui concerne le côté personnel. Elle a peur de la désillusion du conte de fées dans lequel peut l’entraîner Cameron. Petit à petit, elle réussit à lui faire confiance, et s’ouvrira petit à petit à lui.
Les protagonistes secondaires, notamment Ellen, Nora et Gwayne tout comme la petite Morgane, sont intéressants.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une romance qui nous entraîne sur le chemin de la rédemption et de la seconde chance. La plume de l’auteure m’a conquise avec cette histoire riche en émotions et rebondissements !

Laisser un commentaire