Editions Hugo Roman (New Romance) – 4 Janvier 2018
420 Pages

Résumé :
Une nouvelle vie.
Pour le meilleur ou pour le pire ?
Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde…
Jusqu’au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort…
Et… les cinq fils de Callum.
Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu’est sa place, dans un monde de dénuement qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal.
Et s’il avait raison ?
Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu’Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu’elle apprenne à édicter ses propres règles royales.

Mon avis :
Ella Harper, n’a que 17 ans, et pourtant elle doit subvenir seule à ses besoins, surtout depuis que sa mère est morte. Son but : passer son bac et faire des études. Quand Callum Royal entre dans sa vie, elle ne sait quoi penser, surtout qu’elle n’avait jamais entendu parler de lui. Elle ne peut pas réellement refuser sa proposition et la voici embarqué dans le monde de la famille Royal. Si Callum se montre prévenant, ses cinq fils eux, ne sont pas du même avis.
La vie, là-bas, ne sera pas aisée, car Reed Royal n’est pas prêt à lui faire une place dans leur monde, même si tous deux ne sont pas si indifférents l’un à l’autre. Ils ont édicté leurs règles, à elle également d’y apposer les siennes avant qu’elle ne se fasse engloutir par tout ce petit monde de richesse, où se mêlent faux-semblants, mensonges, tromperies, …

J’ai hésité un court laps de temps avant d’acheter ce livre, car la couverture ne fait vraiment pas honneur au roman. L’intrigue, qui a un petit quelque chose d’original, est bien menée. Dès le début de ma lecture, je me suis laissé captiver par l’histoire, qui nous tient en haleine, dès le départ, et ce jusqu’à la dernière part. Le récit est bien rythmé, les émotions et les rebondissements sont de mise. Je peux dire qu’à aucun moment, je ne me suis ennuyée, et ce premier opus, à mon avis, n’est qu’une mise en bouche pour ce qui va suivre.
La plume d’Erin Watt est fluide, agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages, ils ont chacun un côté touchant. Ella est une jeune fille de 17 ans, qui cherche à survivre depuis la mort de sa mère. Elle a un but dans sa vie : réussir son bac et pouvoir faire des études, et pour cela, elle n’hésite pas à duper son monde. Quand elle entre dans la famille Royal, elle se croit sauvée, tout du moins financièrement, car d’un autre côté, hormis Callum qui en vient à l’accueillir comme sa fille, ses pseudo-frères, eux ne sont pas de cet avis, et iront lui mener la vie dure, du moins au départ. Elle n’a pas montré tout ce dont elle est capable, mais on voit qu’elle est déterminée, volontaire et a une belle force de caractère. Elle s’affirmera avec le temps face à toute cette richesse, qui ne lui monte pas à la tête…
Reed Royal est le plus charismatique des frères, mais aussi celui qui a réellement du mal à accepter l’arrivée d’Ella. Il est un peu le chef de la fratrie et impose son opinion aux autres. Son comportement est changeant, que ce soit selon les heures ou les jours. Il peut se montrer charmant et protecteur, tout comme froid voire glacial. Pour le moment, même si on connaît certains de ses sentiments, je reste dans le doute..
Les autres frères sont ont chacun un petit quelque chose. Celui qui a le plus accepté l’arrivée de la jeune femme, est Easton, même s’il a quelques problèmes d’addiction. Concernant Gideon, Sawyer et Sebastian, on en sait encore trop peu pour que je me fasse une réelle opinion.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec ce premier opus. Une histoire qui nous pose les bases et nous tient en haleine tout au long de la lecture. La fin m’a laissé comme deux ronds de flan, me donnant réellement envie de me plonger dans la suite. Malheureusement, il va falloir patienter… !

0 comments on Les héritiers, T.1 : La princesse de papier – Erin Watt

Laisser un commentaire