Editions Hugo Romans (New Romance) – 11 Janvier 2018
340 pages

Résumé :
Ont-ils encore le pouvoir d’aimer ?
La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son cœur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complètement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie.
Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours.
Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.
Au cœur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

Mon avis :
Quelques mois après sa transplantation cardiaque, Grace quitte l’Angleterre direction l’Australie, chez sa tante, afin de se « reconstruire ». Une fois sur place, elle rencontre Z., le mécano du coin qui est un grand solitaire, mais aussi un homme torturé. Elle est attirée par lui comme un aimant, mais tout comme elle, il est brisé. Pourront-ils, ensemble, se reconstruire ?

Je n’ai pas cherché bien longtemps avant de lire ce nouveau roman de l’auteure, sitôt acheté, sitôt lu. Je n’avais pas lu le résumé, et c’est à l’aveugle que je me suis lancée dans cette lecture. Dès les premières pages, Battista Tarantini m’a transportée au cœur de l’histoire de Grace et Z. Les rebondissements et les émotions sont bien dosés, le récit est bien rythmé. L’intrigue m’a tenu en haleine, m’a captivé page après page. Le suspens, cependant, reste en demie teinte, car je me suis quelque peu doutée de ce quoi il en retournait.
La plume de l’auteure, comme à l’accoutumée, est fluide, très agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages. Ils ont tous deux un côté touchant. Grace est une jeune femme qui avant de subir sa transplantation cardiaque était étudiante en médecine. Depuis, elle se cherche. Même si une nouvelle vie s’offre à elle, elle se sent étrangère à ce nouveau cœur, elle est perdue, et c’est au fin fond du désert australien qu’elle compte retrouver son âme. Elle était loin de s’imaginer que son arrivée chez sa tante bouleverserait non seulement son petit univers, mais aussi celui du mécanicien qui vit à Leigh Creek.
Z. est le mécano de Leigh Creek. C’est un homme solitaire, brisé qui vit dans ce petit coin du désert australien. Quand on le rencontre, on ne sait pas trop quoi penser de lui, on a envie de le secouer, de le gifler, mais on a aussi envie de le protéger, bien qu’il n’en a pas réellement besoin.
Tous deux vont s’apprivoiser pas à pas, et chercher à se reconstruire non sans failles.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Une histoire originale, de par l’univers dépeint par l’auteure, que ce soit tant par l’endroit où elle se déroule que par l’analogie aux supers héros de Marvel ou DC comics. Au fil des pages, j’ai pu sentir les diverses émotions me traverser et c’est trop rapidement que j’ai refermé ce livre, qui se dévore littéralement !

Laisser un commentaire