Editions Diva Romance (poche) – 13 Février 2018
192 pages

Résumé :
Quand Ivana se fait larguer comme une vieille chaussette par Baptiste, après huit ans d’amour, il ne lui reste plus que ses kilos et ses rides à compter. Pas facile de se retrouver sur le marché des célibataires à la trentaine, quand, pour couronner le tout, on manque de confiance en soi.
Tentant d’ignorer son chagrin, elle décide de reprendre sa vie (et son corps) en main et s’inscrit sur « Be my boy », célèbre site de rencontres. Si l’offre est alléchante, les produits sont souvent de second choix, voire des retours de marchandise… Heureusement, il reste les amies et le bon vin.
À travers des expériences étonnantes, Ivana doit réapprendre à prendre soin d’elle. Mais rien ne sert de courir… il suffit juste d’être au bon endroit, au bon moment.

Mon avis :
Après 8 ans en couple avec Baptiste, ce dernier rompt avec Ivana. La trentaine, cette professeur de français ne voit pas comment sa vie pourra évoluer alors qu’elle compte rides et kilos en trop. Sur les conseils de son amie, elle s’inscrit sur un site de rencontres et décide dès lors de se reprendre en mains.
Elle va vivre des expériences foireuses certes, ce qui la déprime quelque peu. Mais comme le dit si bien l’adage, « rien ne sert de courir… ».

Une bonne opportunité pour ce roman qui me faisait de l’oeil depuis un moment déjà. L’originalité de l’intrigue réside ici, dans notre héroïne. Nous suivons page après page son quotidien post-rupture et sa quête du nouvel amour. Bien rythmé, le récit nous offre pas mal d’émotions et surtout de l’humour.
Stéphanie Pélerin, que je découvre ici, a une plume fluide et très agréable à lire.

Je me suis attachée au personnage d’Ivana. Cette trentenaire qui vivait jusqu’alors en couple, se voit de reprendre à zéro dans la quête de l’amour. Si de prime abord, rides et rondeurs la déprime, elle positive par la suite et se reprend en mains. Certes, elle passera par des moments de doutes, des moments gênants, mais sa détermination la rend plus forte.
Les protagonistes secondaires sont soit intéressants pour la plupart, soit on a juste envie de leur mettre des claques et leur tourner le dos.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Un roman feel-good qui ne tient son originalité de par son héroïne et dont les pages défilent à toute allure. L’auteure nous livre une histoire qui met du baume au cœur et qui peut redonner quelque peu confiance à ceux qui doutent. Comme quoi, dans la vie, tout est possible !

Laisser un commentaire