Chroniques·Romance contemporaine

Perfect boss – Gwen Delmas

Editions Addictives (Luv) – 14 février 2018
624 pages

Résumé :
Carla est une ancienne championne olympique devenue journaliste sportive. Quand la chaîne de TV où elle est chroniqueuse est rachetée, elle se retrouve à devoir obéir aux ordres de Tom Andres, le golden boy des médias. Sourire impeccable, corps sculptural et sexiness irrésistible, Tom a tout pour plaire, et Carla doit bien s’avouer que son boss ne lui est pas indifférent. Se laissera-t-elle séduire ou au contraire fera-t-elle tout pour résister aux charmes de Tom ? Et lui, est-il vraiment sincère ou a-t-il un objectif moins innocent derrière la tête ?

Mon avis :
Ancienne championne olympique, Carla est maintenant journaliste sportive. La chaîne TV où elle travaille se voit accueillir deux nouveaux patrons : Tom Andres et Stephen Deveaux, tous deux anciens sportifs également. Si Stephen lui laisse un goût amer, Tom, quant à lui, ne la laisse pas indifférente et réciproquement. Y résistera-t-elle ? Les choses ne seront pas aisées, car parfois, les apparences sont trompeuses….

J’avais beaucoup aimé le précédent titre de l’auteure et difficile en prime de résister à cette couverture. L’intrigue, qui reste assez originale, est bien menée. D’emblée, je me suis laissée porter par l’histoire, qui malgré le nombre de pages conséquent, m’a tenu en haleine. Si j’ai vu certaines choses venir, d’autres par contre, m’ont surprise. Le récit est très bien rythmé, romance, rebondissements, humour et émotions y trouvent leur compte. On peut penser par moments, que la suite va devenir trop lisse, et bien non, l’auteure a très bien su y faire afin que l’on ne s’ennuie aucunement tout au long de la lecture. Les scènes érotiques sont nombreuses, malgré tout, elles sont savamment dosées et bien ancrées dans le roman.
La plume de Gwen Delmas est fluide, très agréable à lire.

Je me suis rapidement attachée aux personnages. Carla est une ancienne championne olympique d’escrime, qui a du abandonner la compétition et travaille actuellement comme journaliste sportive. Ce petit bout de femme de 26 ans, est une fonceuse, une bosseuse avec un caractère bien trempé. Quand elle rencontre ses deux nouveaux patrons, elle ne peut que ressasser le passé, mais très rapidement se fait des idées quant au comportement de Stephen, avec qui elle a eu un passif. Elle sera attirée par Tom, avec lequel elle passera de très bons moments, pourtant au fil du temps, elle prendra conscience que ce qu’elle vit n’est pas vraiment très normal, qu’elle va devoir mettre les points sur les « i », si elle veut que leur relation évolue plus qu’au stade sex-friend, même si elle sait s’en contenter. Et elle ne sera pas au bout de ses surprises !
Stephen Deveaux, ancien sportif olympique également a mis fin abruptement à sa carrière. Dès lors, il est devenu le bras droit de Tom Andres et, est la tête pensante du duo. S’il peut se montrer d’un tempérament calme, il peut être également très froid et cassant. Au fil du temps, on comprendra pourquoi il agit ainsi. Il est loyal, honnête, disponible, et n’hésite pas à s’effacer pour laisser la place à son ami, même si cela lui coûte.
Tom Andres, le beau gosse, celui sur qui toutes les femmes craquent… Il est l’image du duo formé avec son meilleur ami, il sait se montrer plus compréhensif, moins hargneux que Stephen. Attiré par la journaliste, il lui fera très vite comprendre quelles sont ses intentions, même s’il veut se cacher au niveau professionnel. Petit à petit, on se rendra compte, qu’il n’est pas réellement honnête, et j’en suis même venu à l’insulter.. Mais finalement, il n’est pas un mauvais bougre, seulement, sa carrière est pour lui plus importante que le reste, laissant la possibilité d’être réellement heureux derrière lui.
Les protagonistes secondaires sont intéressants. J’ai beaucoup aimé l’entourage de la jeune femme, même si par moments, et notamment son frère est un peu excessif.

En bref : j’ai adoré cette lecture. Une histoire addictive, riche en rebondissements et émotions. Même si on se doute de certains événements, on ne peut qu’être captivé du début à la fin. Gwen Delmas m’a de nouveau conquise !

Un commentaire sur “Perfect boss – Gwen Delmas

Laisser un commentaire