Chroniques·Romance contemporaine

Military man – Julie Christol

City Editions (Collection Eden) – 8 Novembre 2017
304 pages

Résumé :
Lorsqu’elle avait vingt ans, Charlie a subi un viol qui a bouleversé sa vie. Pour oublier et tenter de se reconstruire, elle s’est plongée à corps perdu dans son travail de journaliste. Et c’est désormais sous des habits trop larges qu’elle dissimule sa féminité pour échapper aux regards des hommes.
Envoyée en reportage sur le porte-avion USS Roosevelt, elle rencontre Camden, jeune et séduisant pilote de chasse. Alors qu’elle veut seulement faire son métier et réussir son reportage, le militaire, lui, veut découvrir la véritable Charlie.
Intrigué par cette reporter passionnée mais mystérieuse, Camden jure de percer l’armure que Charlie s’est forgée. Mais la jeune femme acceptera-t-elle de lui livrer ses secrets et de se laisser séduire  ? Pas sûr. D’autant que le passé ne semble pas décidé à la laisser revivre…

Mon avis :
Alors qu’elle n’avait que vingt ans, Charlie a vu tous ses rêves s’envoler, à la suite d’un viol. Dix ans après, la voici à bord de l’USS Roosevelt afin de faire un reportage pour un journal spécialisé dans l’armée. A bord, elle rencontre bon nombre de membres de l’équipage qui semblent à même de vouloir lui pourrir son reportage et qui n’acceptent ni les journalistes, ni les femmes dans le corps d’armée. Pourtant, elle tient bon et le lieutenant colonel Harris, tout d’abord réfractaire à ce qu’elle soit dans ses parages va vite vouloir découvrir ce qu’elle cache. Car un soir, il découvre qu’elle n’est pas ce qu’elle laisse paraître. Ils sont attirés, mais Charlie se dit « brisée » lui est intrigué, et très vite, tous deux ne pourront nier leur attirance. Mais alors qu’elle pourrait enfin avancer, le passé refait surface…

Cela faisait un bon moment que ce roman me faisait de l’oeil, d’autant plus que j’aime beaucoup les romances militaires, du coup, je me suis dit que c’était l’occasion parfaite de découvrir en même temps la plume de l’auteure. L’intrigue doit son originalité à l’univers dans lequel on évolue, car il faut être honnête, le milieu de l’armée est encore peu exploité dans le genre. Dès les premières pages, je me suis laissée entraîner par l’histoire, qui m’a tenue captive durant toute ma lecture. Le récit est bien rythmé, de par les nombreux rebondissements et la plume de Julie Christol est très agréable à lire. Toutefois, il faut bien l’admettre, je n’ai pas été en proie à ressentir de violentes émotions, tout m’a quelque peu paru trop simple.

Les personnages restent attachants. Charlie Green est une trentenaire qui a vu sa vie se briser le jour où elle s’est fait violer. Depuis, elle a terminé ses études et ne vit que pour son travail de journal, souhaitant même pouvoir aller faire un reportage en zone de combat, en Afghanistan. Malgré qu’elle soit belle, elle ne se voit pas ainsi, et se cache, que ce soit sous des vêtements informes ou derrière ses lunettes. Quand elle arrive sur le USS Roosevelt, elle se rend bien compte que tous ne la voient pas comme une alliée, mais elle n’est pas prompte à laisser tomber. Elle a une belle force de caractère, et sous sa carapace, se cache une jeune femme qui a du mal à reprendre confiance en elle.
Le lieutenant colonel Camden Harris est un membre de l’escadron des pilotes présents sur le porte-avion. Quelque peu réticent à la présence de Charlie, très vite, il se rend compte qu’elle cache quelque chose. Intrigué et découvrant son véritable « visage », il est subjugué. Dans l’intimité, il peut se montrer très tendre, doux, comme il peut se montrer de marbre. Ce dernier n’a jamais été attiré comme il est et il fait montre de patience, même si à certains moments, il doute que ce soit de lui, d’elle ou de ceux qui l’entourent.
J’ai beaucoup aimé les protagonistes secondaires sauf bien évidemment un, que je vous laisse le soin de découvrir.

En bref : j’ai passé un bon moment avec cette lecture. Une romance dans l’univers militaire, riche en rebondissements, mais qui, pour moi manque d’intensité au niveau émotionnel !

Laisser un commentaire