Chroniques·Romance contemporaine

The boss – Erin Graham

Editions Addictives (Luv) – 7 Mai 2019
547 pages

Résumé :
Irrésistible, envoûtant, indomptable…
Entre Emily et Marek, c’est électrique dès le premier regard.
Lui est patron, dur, inflexible et n’accepte jamais moins que l’excellence.
Elle est inexpérimentée, déterminée à faire sa place et à obtenir des réponses.
Ils sont liés par un passé que Marek préférerait oublier et qu’Emily refuse d’effacer.
Entre affrontements et rapprochements, lequel cédera le premier ?

Mon avis :
Entre amour et amitié, il n’y a qu’un pas… Et ce dernier a été franchi, il y a des années. Seulement, ce qui était destiné à devenir une belle histoire, s’est terminé de façon plus sombre.

Aujourd’hui, Emilie est de retour dans la vie de Marek, mais pour lui, la revoir fait remonter en lui une souffrance qu’il avait enfouie, tout comme ses sentiments. La jeune femme elle, est bien déterminée à avoir des réponses, et veut à tout prix que ce passé ne soit plus signe de douleur pour elle, comme pour lui. Petit à petit, ils recommencent à s’apprivoiser, cependant, sont-ils prêts à retenter quelque chose ensemble ?

J’ai failli passer à côté de cette histoire, et il aura fallu que l’on me tente pour qu’à mon tour, je me plonge dans cette lecture. Dès le début de ma lecture, j’ai immédiatement été emportée par l’histoire qui est captivante et m’a tenue en haleine tout du long. Le récit se veut bien rythmé, riche en rebondissements et à aucun moment, je ne me suis ennuyée, bien au contraire. Concernant le côté émotionnel, ici, Erin Graham n’a pas lésiné, elle a réussi à m’entraîner dans un véritable tourbillon d’émotions, me faisant passer du fou rire aux larmes (enfin quasiment..).

Je me suis attachée aux personnages, chacun à sa façon à su me toucher. Emilie est une jeune femme qui a vécu le pire alors qu’elle n’était encore qu’adolescente. Son rêve s’est effondré l’espace d’une seconde. Huit ans plus tard, elle tente de reprendre les rênes de sa vie, mais elle reste inexpérimentée sur certains points. Grâce à sa sœur Aude, elle va pouvoir rejoindre la boite de Marek, un moyen pour l’approcher et avoir enfin des réponses aux questions qu’elle se pose. Au premier abord, c’est un homme totalement froid qui se montre à elle, toutefois, elle n’a pas dit son dernier mot. Petit à petit, elle réussira à l’apprivoiser, parviendra à briser cette carapace qu’il s’est forgée. C’est une femme courageuse, pleine de détermination, et aussi une survivante, une battante qui a toutes les cartes en main pour reprendre le cours de sa vie sereinement.
Marek, depuis ce fameux soir, a changé. Il est devenu certes un homme, mais c’est aussi un homme qui est tourmenté par le passé. Alors qu’il pensait avancer dans la vie en tant que patron de sa boite de sécurité, il n’a jamais pu oublier ce qu’il s’est passé et vit dans la culpabilité. Quand Milie se montre face à lui, il se prend ce passé en pleine face et tout revient en force. Il lui faudra le temps pour qu’il puisse se pardonner à lui-même et comprendre que ce n’est pas lui qui est coupable et que c’est un homme bon. Ce qu’il sait par-dessus tout, c’est que ses sentiments de l’époque pour la jeune femme sont toujours bien réels, et force sera de constater qu’il va devoir avancer prudemment tout en faisant des erreurs.
J’ai beaucoup aimé les protagonistes secondaires, que ce soit leurs amis d’antan, qui ont des révélations assez surprenantes à dire ou encore Aude, la sœur d’Emilie, qui est d’un grand soutien pour sa cadette. Mais la palme d’or du fou rire revient à Roger et Patricia, deux employés de notre grand « Boss », ils méritent d’être connus ces deux-là !

En bref : j’ai adoré ma lecture. Une histoire intense, riche en rebondissements et en émotions, nous faisant vivre un véritable ascenseur émotionnel. Erin Graham a su mener sa plume avec brio !

Laisser un commentaire