Chroniques·New Adult

The boy next room – Emma Green

Editions Addictives – 23 Mai 2019
660 pages

Résumé :
Son premier amour ?
Son plus grand interdit.
Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire qui n’a jamais trouvé sa place nulle part… Envoyée chez son père biologique, qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables.
River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté… Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule.
Jamais. Jamais elle n’a rencontré un garçon comme lui.

Mon avis :
Mal dans sa peau, Céleste quitte la France direction l’Australie. Envoyée par sa mère chez son père biologique, cette dernière n’a trouvé que cette solution pour « sauver » sa fille. Sur place, elle fait la connaissance de ses quatre demi-frères, et très vite, se rend compte que les choses vont devenir plus compliquées. Un des frères l’attire irrésistiblement. Tous deux en souffrance, ils finissent par se rapprocher, se raccrocher l’un à l’autre. Toutefois, exposer leurs sentiments leur est interdit ! Pourront-ils briser ce tabou et exposer leurs sentiments à la face du monde ? Réussiront-ils à enfin vivre leur vie ?

Le duo Emma Green n’est maintenant plus à présenter, et c’est chaque fois avec plaisir que je plonge dans leur univers. L’intrigue ici est originale de par les thématiques abordées et est bien menée, elles nous font par ailleurs voyager en Australie. Dès le début de ma lecture, je me suis laissée happer par l’histoire qui, riche en rebondissements, m’a tenue captive jusqu’à la fin. Un récit qui se veut bien rythmé, avec lequel, je ne me suis aucunement ennuyée et dont les émotions ont fini par avoir raison de moi, me faisant passer par différents stades.

Les personnages sont attachants, touchants chacun à sa façon. Céleste Hardy a 18 ans et sa vie n’a pas été toute rose depuis quelque temps. Afin d’éviter encore toute tentative d’autodestruction, sa mère l’envoie en Australie chez son père biologique durant quelques mois. Sur place, elle ne sait que faire, ne se sent pas vraiment à sa place, mais très vite, elle se rendra compte que ses demi-frères ainsi que son père sont là pour elle. Et surtout, il y a le bad boy aux yeux de lynx qui l’attire, mais dont pour lequel elle ne peut s’empêcher de ressentir quelque chose. Il la fait vibrer comme jamais, représente un interdit, et pourtant, il lui fait aimer de nouveau la vie…
River Farrow est le deuxième de la fratrie. Différent de ses trois frères, il reste quelque peu renfermé sur lui-même. Petit à petit, on se rend compte qu’il porte en lui des stigmates de son passé, de la souffrance qu’il ne veut ou même qu’il ne peut exprimer de peur de faire du mal à son entourage. S’il ne veut rien avoir à faire avec Céleste, il faudra qu’il se rende à l’évidence qu’elle est son salut, son ciel…
J’ai beaucoup aimé les protagonistes secondaires, notamment la fratrie Farrow avec en tête Jagger, mais aussi le petit dernier, Kasper. Asher quant à lui, est un peu plus en retrait. A contrario, j’ai détesté Georgia, la belle-mère de Céleste…

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une belle histoire mêlant amour et interdit, abordant une thématique d’actualité. Le tout sur fond australien, qui nous fait voyager en même temps au pays des kangourous !

Un commentaire sur “The boy next room – Emma Green

Laisser un commentaire