Chroniques·dark romance·Non classé

Les Rapaces, T.2 : La buse – Pierrette Lavallée

Editions Sharon Kena – 11 Juin 2019
196 pages

Résumé :
Après avoir été blessé lors du braquage de la banque du père de Falcon, Buse n’a qu’une solution afin d’éviter d’être dénoncé à la police : se faire soigner dans l’anonymat le plus complet. La seule qui peut l’aider est Jeannie, son ex, la garce qui lui a brisé le cœur quelques années plus tôt.
Leurs retrouvailles sont glaciales, empreintes de violence, de colère, d’incompréhension, de ressentiments. Forcés de cohabiter, Buse est bien décidé à faire payer à la jeune femme sa trahison et, dès lors, il ne lui épargne rien, ni les coups, ni les humiliations, ni la honte..

Mon avis :
Blessé lors du braquage, Buse n’a qu’une solution afin d’échapper à la police : aller voir son ex, la seule susceptible de pouvoir le soigner. Cette dernière lui a pourtant brisé le cœur six ans auparavant.
Seule au chalet, Jeannie, voyant débarquer Buse n’aura d’autre choix que de se soumettre, contre son gré certes, mais ce n’est pas de lui qu’elle doit avoir le plus peur..

J’attendais avec impatience ce second opus. L’intrigue, qui se déroule en parallèle avec le premier tome, est bien menée. D’emblée, Pierrette Lavallée a su me captiver, me tenir en haleine avec son histoire. Un récit qui se veut bien rythmé, riche en rebondissements et qui ne lésine pas sur les émotions. Attention, encore une fois, on entre dans un univers sombre, empreint de violence, où certaines scènes pourraient en déranger, en choquer certains.

Les personnages sont attachants. Jeannie est une jeune femme qui est en proie à se marier. En retrait e dans un chalet, elle sait que sa vie n’est pas celle qui lui permet de s’épanouir complètement. Ce qu’elle veut, c’est plaire à tout prix à sa chère maman. Soufrant de troubles alimentaires, elle en a occulté ses études, sa précédente relation en a pâti et surtout, elle ne vit que pour devenir celle que l’on voudrait qu’elle soit. Cependant, quand son ex refait surface, et bien que ce dernier ne soit de prime abord pas tendre, mais plein de ressentiments envers elle, elle ne pourra nier bien longtemps l’évidence : ce n’est pas sa vie telle qu’elle la veut. Pourtant, elle va finir brisée, humiliée, et par la force des choses va se relever plus forte encore qu’elle ne l’est. C’est une battante, une guerrière, prête finalement à avancer !
Buster, dit Buse est donc un membre des Rapaces. Ce dernier, suite au braquage, n’a d’autre choix que de retrouver celle qui l’a quitté il y a des années afin qu’elle puisse le soigner. Quand il la revoit seule, au fond de cette forêt, il tient là son désir de vengeance et est prêt à la faire souffrir, à l’humilier comme elle l’a fait, le quittant avec le cœur brisé. Pourtant sous ses airs insensibles et de gros dur, on se rend compte que c’est un homme qui a énormément souffert et que les sentiments enfouis durant tout ce temps sont encore bien présents. S’il sait qu’il a du pouvoir sur elle, elle en a également sur lui.
Encore aujourd’hui, il va souffrir, mais s’il était décidé à la faire souffrir, c’est ensemble qu’ils vont souffrir de par un courroux extérieur…
Les protagonistes secondaires se révèlent intéressants. Tous apportent un petit quelque chose à cette histoire.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Sombre, violent et intense, sont les trois mois qui résument ce roman. Mais une chose est certaine, l’amour triomphe toujours !

Laisser un commentaire