Butterfly Editions – 3 Juillet 2019 (réédition)
350 pages

Sofia est une femme forte et déterminée, droite sur ses talons aiguilles, qui régit son quotidien comme elle l’entend. Les hommes ? De fabuleux desserts. « Pas de promesse, pas d’attache. » Voilà le mantra qui guide ses pas depuis quinze ans.
Allan, chef étoilé, dirige sa vie comme ses cuisines : d’une main de maître. Autoritaire, particulièrement attirant, il est surtout celui qui, par le passé, a détruit Sofia.
Et pourtant. Un concours de circonstances – le destin ? – va bientôt les réunir. Lui, l’homme blessé. Elle, hantée par le souvenir de ce fruit défendu dans lequel elle n’avait pas hésité à croquer à pleines dents.
Il est l’acidité ; elle, le sucre. Un mélange détonnant pour les papilles.
La gourmandise ? Décidément un bien vilain défaut…
Mais attention, un secret pourrait tout bouleverser… Il est enfin temps de passer à table.

Mon avis :
Depuis maintenant quinze ans, Sofia ne veut plus d’attache, surtout pas avoir été « brisée » par l’homme qu’elle aimait. Dans le cadre de son travail, elle est mandatée pour redorer l’image d’un restaurant à Bordeaux, ville qui lui rappelle tant de souvenirs, mais pas seulement des bons… Sur place, le passé refait surface tel un retour de bâton, car le chef qui régit le restaurant « A table ! », n’est autre qu’Allan, cet amour qui l’a tant fait souffrir. Malgré les années qui ont passé, l’attirance, tout comme les sentiments sont est encore de mise, cependant, beaucoup de secrets subsistent… Pourront-ils se donner une seconde chance ?

Je ne connaissais pas la plume de cette auteure, et c’est en voyant le spin-off de ce roman que j’ai décidé de me lancer. Evoluant dans un univers empreint de gourmandise, l’intrigue est bien menée. Dès le début de ma lecture, je me suis laissée emporter par l’histoire, fort addictive qui m’a tenue en haleine au fil des pages. Alternant entre les points de vue des protagonistes, mais également entre passé et présent, le récit est très bien rythmé, riche en rebondissements. Du côtés des émotions, ces dernières sont bien présentes, de façons plus ou moins intenses.

Je me suis attachée aux personnages. Sofia est une femme forte et déterminée. Si elle a souffert par le passé, elle en garde actuellement les stigmates et pour elle, les hommes représentent dès lors une simple échappatoire. Son mantra est simple : pas d’attache. Enfin cela, jusqu’à ce qu’elle revoie Allan, celui qui l’a littéralement brisée il y a quinze ans. Elle se rend compte que tout n’est pas fini et que leur relation a pris fin de façon très abrupte. Si sa raison ne veut pas en entendre parler, son cœur lui en a décidé tout autrement. Elle a beau avoir érigé une carapace autour de ce dernier, Allan, petit à petit, réussira à lui faire baisser sa garde. Elle sait pertinemment que l’heure des explications aura son heure.
Allan est devenu un grand chef. Il est aussi autoritaire, et dirige sa brigade comme il se doit. D’ailleurs, beaucoup le craignent… Toutefois, c’est aussi un homme qui a vécu sous l’emprise d’une personne durant un temps et qui a fait les mauvais choix. Si  lui aussi a souffert, aujourd’hui, la vie semble lui accorder une seconde chance. A lui de prouver qu’il peut être l’homme d’une seule femme : celle qui a toujours été « sienne »…
J’ai beaucoup apprécié les protagonistes secondaires, tels que Charlotte ou encore Béatrice (qui a aussi son histoire).

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une histoire de seconde chance évoluant dans un univers empreint de gourmandise, des rebondissements, de l’émotion, que demander de plus ?

Laisser un commentaire