Editions Harlequin (Collection &H) – 5 Juin 2019
576 pages

Résumé :
Trois générations, quatre femmes, de belles histoires d’amour, d’amitié et une multitude de secrets murmurés au clair de lune.
Les femmes de la famille Stewart ont décidé de s’échapper de leur quotidien le temps d’un été pour se ressourcer sur les plages de l’île de Martha’s Vineyard. Mais leurs valises ne sont pas les seuls bagages qu’elles transportent : chacune est venue chargée de ses préoccupations et de ses inquiétudes. Nancy, la grand-mère, aimerait expliquer à ses filles, Lauren et Jenna, les raisons qui l’ont empêchée d’être une mère parfaite mais ignore comment ; Lauren, quant à elle, doit gérer le deuil de son mari décédé d’une crise cardiaque ; Mack, la fille de Lauren, a perdu son père… et ses repères, car celui qu’elle pensait être son géniteur ne l’est pas. Jenna, elle, rêverait de fonder une famille, un rêve malheureusement inaccessible. Au gré des discussions, des fous rires et des balades sur le sable, ces quatre femmes qui se croyaient très différentes vont se redécouvrir, s’entraider et comprendre qu’ensemble elles peuvent reprendre leur vie en main.

Mon avis :
Un pitch qui se suffit à lui-même pour résumer ce qui va s’ensuivre dans le roman.

Pour une première, je ne vais pas le cacher, ce roman a failli par la case « Abandon », car depuis réception, j’ai eu beau vouloir m’y plonger, après quelques pages, je n’accrochais pas à l’intrigue. Au final, il suffisait d’attendre le bon moment pour le sortir… Alors oui, ici, nous avons une histoire différente de celle que j’ai pu lire de Sarah Morgan, mais celle-ci reste captivante et m’a tenue en haleine. Quand je me suis plongée dedans à nouveau (cf. quelques lignes au-dessus), je me suis laissé porter par la plume de l’auteure et je suis complètement entrée dans cet univers intergénérationnel où se mêlent secrets, révélations et émotions. Le récit est si fluide, si bien rythmé, qu’il m’a fallu quelques heures seulement pour le terminer.

Les personnages sont attachants, tous, à leur façon sont touchants. Lauren doit affronter le deuil et des soucis d’ordre financiers. Mack, la fille de cette dernière, traverse sa période adolescente et sa vie de tous les jours n’est pas si facile, notamment quand on fait une découverte qui ne la ravit pas de premier abord. Nancy, la mère de Lauren et donc grand-mère de Mack, accueille ces dernières chez elle, et elle va devoir affronter le passé et faire des révélations à ces dernières, mais également à Jenna, la dernière vivant toujours à Martha’s Vineyard et qui, vit une période assez compliquée du fait qu’elle est en désir d’enfant. Toutes trois ainsi que la jeune adolescente vont se rapprocher au fil des jours, et petit à petit, le lien qui s’était étiolé au fil des années commence à se recréer. De là, les choses mises à plat, elles vont pouvoir refaire des projets et enfin avancer et ne plus rester dans le passé qui leur a coûté bien plus qu’elle n’auraient pu le penser.
Nous avons aussi Scott, qui joue un rôle prépondérant dans l’histoire ainsi que Ben et Greg.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Un roman genré feel-good idéal à lire en période estivale, et dire que j’ai failli passer à côté… !