Chroniques·Romance historique

L’homme de la Sierra – Pauline Libersart

Audélo Editions – 13 Novembre 2019
254 pages

Résumé :
Quand une belle Sudiste doit partager la vie d’un cowboy solitaire.
Californie 1866 – La guerre de Sécession a ruiné et détruit la famille d’Amélie. Pour survivre, la jeune femme se voit contrainte de quitter Charleston et de faire le dangereux voyage vers l’ouest sauvage.
Suite à un accident de diligence, elle se retrouve seule et sans ressource au cœur des montagnes de la Sierra Nevada.
Un rancher taciturne, croisé par hasard, lui offre sa protection, mais elle a un prix…

** Merci à Pauline Libersart pour ce Service Presse **

Mon avis :
Un résumé qui se suffit à lui-même quant à ce qu’il va suivre.

J’ai déjà découvert la plume de Pauline Libersart auparavant avec plusieurs de ses romances contemporaines, et ici, ce fut l’occasion de changer quelque peu d’univers. L’intrigue, assez basique dans son ensemble, dans laquelle on s’attend à la chute, est bien menée. Dès les premières pages, l’auteure a su capter mon attention et m’a entraîné dans l’histoire. Le récit est bien rythmé, les choses évoluent au fil de la lecture et les émotions sont bien présentes. J’ai beaucoup apprécié découvrir les différentes cultures mises en avant dans ce roman, car c’est un milieu vers lequel je n’étais pas tenté de me pencher auparavant.

Je me suis attachée aux personnages. Amélie est une jeune femme dont le père a été tué par les Yankees et qui a travaillé durant un temps à l’hôpital afin de subvenir à ses besoins et ceux de sa mère. Ayant pris la direction de Charleston, le destin, la laisse seule dans les montagnes, mais fort heureusement, elle tombe sur Dallas, qui lui propose un marché. Durant un temps, ce marché va lui coûter, puis, peu à peu, elle en vient à savoir quel rôle tenir au sein du ranch. Au fil des jours, elle se rendra à l’évidence ce cow-boy ne la laisse pas indifférente. Bien que venant d’un milieu aisé, elle n’a que peu de mal à se faire sa place au sein du ranch et alentours. C’est une jeune femme qui a une belle force de caractère, pleine de courage.
Dallas, est un rancher quelque peu sauvage quand on le rencontre. Difficile d’entamer une conversation avec lui, car il est plutôt taciturne. Elevé par sa grand-mère, il est devenu orphelin. Il a travaillé comme pisteur puis comme chasseur de primes avant d’être rancher. Si on le pense dangereux, il peut l’être face à la menace, mais pas envers ceux qu’il cherche à protéger. Il a su me toucher, de par ce qu’il a vécu de par son enfance. C’est un homme bon, protecteur et qui n’hésite pas à se tuer à la tâcher.
J’ai beaucoup apprécié également les protagonistes secondaires, qui apportent leur petit plus à l’histoire.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une romance historique évoluant calmement, mais pleine de sentiments !

Lien d’achat

Laisser un commentaire