Chroniques·Romance contemporaine

Indocile & sauvage – Ella Lores

Editions Addictives (Luv) – 7 Mars 2020
370 pages

Résumé :
Ils se détestent un peu, beaucoup, passionnément…
Jack est solitaire, impulsif et déterminé à ne laisser personne entrer dans sa vie.
Rachel est ambitieuse, sophistiquée et vit à mille à l’heure.
Ils n’ont rien en commun, mais sont obligés de travailler ensemble sur un dossier épineux.
Pourtant, un désir irrépressible grandit entre eux, les consume, les dévore peu à peu.
Ennemis le jour, amants la nuit… Sortiront-ils unis ou détruits de ce double jeu ?

Mon avis :
Afin de conclure un gros contrat avec les Américains, la boite de Rachel l’envoie en Corse démarcher un producteur d’huile essentielle. Au premier abord, leur collaboration va s’avérer complexe, car ce dernier est un brin « sauvage ». Mais contre toute attente, ce dernier ne veut qu’elle comme interlocutrice et pour le bien de son travail, elle n’aura d’autre choix que d’accepter. Une attirance est bien présente entre les deux, mais ni l’un ni l’autre ne veulent y succomber et restent sur la réserve. Pourtant, le temps va faire son effet, et petit à petit, ils devront bien se l’avouer : entre eux, il y a plus que du désir bien qu’ils ne supportent pas. Une façade ou la réalité ?

J’avais très envie de découvrir ce spin-off de « Mariée par accident à un connard arrogant rencontré la veille… » et c’est maintenant chose faite. L’intrigue, abordant une thématique d’actualité, est bien menée. Dès le début de ma lecture, je me suis laissé emporter par l’histoire qui a su me captiver au fil des pages, mais aussi m’entraîner en Corse, comme si j’avais la sensation d’y être. Le récit est bien rythmé de par les nombreux rebondissements et on y retrouve également un beau panel émotionnel ainsi que des pointes d’humour.

Je me suis attachée aux personnages. Rachel Parof est analyste financière et elle excelle dans son domaine. A contrario, côté personnel, elle est plutôt malchanceuse, entre un ex, qui ne lui facilite pas la vie et qui a toujours voulu la régenter, plus une famille quelque peu dysfonctionnelle, elle reste constamment dans le contrôle. Cependant, à force de côtoyer Jack Trani, qu’il surnomme, « La teigne », elle va petit à petit finir par s’ouvrir et on découvrira une femme intrépide, expressive et qui surtout est une battante.
Jack Trani quant à lui, est encore poursuivi par les démons de son passé. Ce dernier est donc producteur d’huile, mais c’est surtout un homme impulsif qui emploie souvent la violence pour s’exprimer. Depuis un certain temps, il se tempère, il arrive à se contrôler. Cependant, quand Rachel entre dans sa vie, il a de plus en plus de mal à calmer tout ce bordel qui court dans sa tête. Chose étrange pour lui, cette dernière va réussir à le calmer, à apaiser toute cette violence qu’il cherche à extérioriser. Il a des circonstances atténuantes certes, et quand on le connaît, on ne peut qu’être touché et abonder dans son sens.
J’ai également apprécié retrouver même brièvement Lisa et Hace, mais aussi en découvrir de nouveaux tels que Batti, le frère de Jack. A la différence de Brice, qui m’est apparu comme quelqu’un de néfaste dès le départ.

En bref : Ella Lores m’a fait passer un excellent moment de lecture avec ce roman. Outre la thématique du harcèlement abordée, l’histoire est haletante, riche en émotions et on ne voit pas les pages défiler !

Laisser un commentaire