Editions Sharon Kena – 10 Mars 2020
232 pages

Résumé :
Herkan est un « indompté », un métamorphe auquel on a greffé des puces et qui l’empêchent de donner libre court à sa nature animale. Enfermé à VP 3, il est libéré en compagnie de plusieurs  prisonniers par Nyméria, une jeune femme vive, éclatante et qui semble nullement apprécier ceux de sa condition.
Herkan et les siens vont faire la connaissance avec les Métas Ghost ; mais pour devenir un « fantôme », le jeune homme va devoir surmonter bien des obstacles. Cependant, il sera aidé par la jolie Nyméria avec laquelle il va nouer des liens… indestructibles.
Un indompté…
Une Méta Ghost..
Deux âmes sœurs.

Mon avis :
Herkan, en compagnie d’autres métamorphes étaient enfermés dans une VP (ville prison), jusqu’au jour où, ils se font libérer par Nyméria qui elle, fait partie des Métas Ghost. La jeune femme est prête à les aider tout comme d’autres Métas, seulement, avant de pouvoir cohabiter avec leur moitié animale, ils vont devoir faire face à pas mal d’obstacles. Herkan et Nyméria vont se rendre compte qu’ils sont unis par un lien et ne laisseront personne entraver ce dernier et n’hésiteront pas s’unir pour pallier au danger qui rôde…

J’aime énormément la plume de Pierrette Lavallée, et je me suis lancée sans à-priori dans cette nouvelle lecture qui est une romance paranormale, genre que j’affectionne. L’intrigue est originale, bien menée. Dès le début, je me suis laissé emporter par l’histoire qui m’a tenu en haleine au fil des pages. Le récit est très bien rythmé, riche en suspens, en rebondissements. Côté émotions, on ne peut que les ressentir, même si j’ai pu trouver parfois qu’elles manquaient d’intensité. On sent qu’il s’agit d’un tome un, car l’auteure nous pose les bases.

Les personnages sont attachants. Nyméria fait partie des Métas Ghost, ces « fantômes » métamorphes qui vivent en communauté et en phase avec leur animal. Au sein de Ghostland depuis cinq ans maintenant, elle est devenue la Bêta de leur Alpha. Toutefois, lors de sa dernière mission, elle est bien consciente que les choses vont changer car Herkan la trouble plus qu’il ne le devrait et cela, avant même qu’elle ne le rencontre. C’est une femme avec un fort caractère, qui plus est, une combattante hors pair et pour elle, hors de question de laisser les choses s’envenimer. Elle est prête à tout pour son âme sœur.
Herkan fait partie des indomptés, ces métamorphes enfermés dans les villes prisons, auxquels on a inséré une puce afin qu’ils ne puissent pas communiquer avec leur moitié « animale ». Une fois libéré, il ne se rend pas immédiatement compte qu’il fait partie des dominants, et encore moins que la femme qui est prête à l’aider est bien plus que cela. C’est un homme un peu perdu de prime abord que l’on rencontre et au fil du temps, il se rend compte qu’il peut dompter sa bête et vivre comme les autres Métas. Par ailleurs, il va devoir faire face à bon nombre de chamboulements dans sa vie.
J’ai beaucoup aimé découvrir certains personnages secondaires, tout comme, j’en ai mal senti d’autres et mon ressenti était le bon. Je pense que l’on découvrira au fil des tomes les autres indomptés gravitant autour du couple mis en avant.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Un premier opus qui nous pose les bases, mais avec lequel on ne s’ennuie pas : suspens, rebondissements sont de mise. J’ai hâte de découvrir le prochain tome et ainsi voir ce que l’auteure nous réserve !

♠ La cover de la version papier ♠

Laisser un commentaire