Chroniques·New Adult

Wicked Bay, T.1 : Nouveau départ – L.A. Cotton

Editions Juno Publishing – 26 Mars 2020
284 pages

Résumé :
Lorsqu’Eloise Stone, dix-sept ans, se retrouve à l’autre bout du monde, emménageant dans la poolhouse de son oncle, elle s’attend à ce que les choses soient… gênantes. Elle ne s’attend pas, en revanche, à se retrouver face à face avec le garçon de l’été dernier. Le garçon qui lui a fait ressentir des choses incroyables. Mais un an, c’est long, et Lo n’est plus la même fille qu’elle était à l’époque. De plus, ils font partie de la même famille maintenant.
C’est bizarre.
Maverick Prince agit comme s’il ne se souvenait pas d’elle, traitant Lo comme rien de plus qu’une petite sœur agaçante, et pas dans le sens où il « se préoccupe » d’elle, mais plutôt celui où il se comporte comme un « con ». Une chose est certaine, il n’est pas seulement néfaste pour sa santé mentale – il est dangereux pour son cœur.
Lo pensait que déménager à Wicked Bay allait être son plus gros problème, mais alors que sa vie commence à s’écrouler autour d’elle, elle va se rendre compte que ce n’est que le début…

Mon avis :
Il y a un an, ils ont vécu un bref moment « magique ». Un an plus tard, Eloïse, dite Lo, quitte l’Angleterre avec son père, pour s’installer temporairement chez son oncle, à Wicked Bay. Sur place, elle retrouve Maverick, celui qu’elle a rencontré l’été précédent. Cependant, ce dernier ne semble pas se souvenir d’elle et autant dire que leur relation reste assez hostile.
Au fil des jours, elle va devoir composer avec sa nouvelle vie, mais également avec cette famille recomposée dont tous les membres n’ont pas forcément envie de la connaître et nouer des liens…

Un roman avec lequel je découvre la plume de L.A. Cotton. L’intrigue reste assez basique dans son ensemble, cependant, elle est bien menée. Si au début de ma lecture, je suis restée sceptique quant au ressenti, y décelant un peu de lenteur, je me suis finalement laissée captiver par l’histoire. Cette dernière est addictive, riche en rebondissements, et on reste dans l’attente quant à ce qui nous attend les pages suivantes. S’agissant d’un genre « New adult », les émotions restent bien présentes.

Les personnages se veulent attachants. Lo est une jeune adolescente de 17 ans qui, quelques mois après une perte, quitte l’Angleterre afin de rejoindre la famille de son père. Celui-ci ne lui a pas tout dit certes, mais faute sera de constater qu’elle va devoir composer avec. Sur place, elle retrouvera ses cousins, ses demi-cousins, qui ne sont pas tous très contents de la voir débarquer. Et surtout, elle retrouver celui qui a fait battre son cœur l’an passé, celui qui semble ne pas la reconnaître et surtout qui cherche à rester loin d’elle. Au fil des jours, même si son cœur est mis à mal, elle va apprendre à vivre cette nouvelle vie avec ceux qui ne lui faciliteront pas la tâche. C’est une jeune femme forte, avec un caractère qui s’affirme petit à petit.
Maverick est un jeune homme populaire. Membre de l’équipe de basket, tout lui sourit. Cependant, il peut se montrer froid et distant, tout comme l’inverse. A savoir qu’il est très protecteur envers les siens. Le concernant, on se pose encore pas mal de questions, on a du mal à le cerner, mais il n’en est pas moins attachant.
J’ai également beaucoup aimé Kyle et Summer, les cousins, tout comme Laurie, qui apportent leur petite contribution à l’histoire.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Un premier tome addictif, malgré quelques longueurs au début, qui pose les bases et nous laisse dans l’attente de la suite !

Laisser un commentaire