Chroniques·Romance paranormale

Les loups de Wolfgang, T.1 : La rédemption du loup – Aurélie Lavallée

Editions Sharon Kena – 12 Mai 2020
232 pages

Résumé :
Alyson est une jeune institutrice de maternelle. Tout va bien pour la jeune femme jusqu’au jour où une nouvelle élève intègre sa classe.
Il s’agit de la nièce du chef de la Communauté, et le moins qu’on puisse dire, c’est que le courant ne passe pas du tout entre elle et Kellen Wolfang.
D’autant plus qu’elle en est persuadée, il a quelque chose à cacher.
Et lorsqu’elle se retrouve prise malgré elle entre les griffes de ce chef de meute, elle n’imagine pas une seconde que son avenir est sur le point de basculer.

Mon avis :
Alyson, institutrice, vit sa vie de manière tout à fait normale, jusqu’au moment où la petite Lissa rejoint sa classe. Cette dernière est la nièce de Kellen, Wolfgang, chef de la Communauté qui vit sur les hauteurs de la colline. Si ce dernier, ainsi que ses acolytes provoquent chez elle tout comme chez les mères de famille une certaine admiration, ce chef charismatique l’insupporte à haut point et elle sent très bien que lui tout comme les siens cachent quelque chose. Dans un même temps, elle « recueille » un loup, mais ce faisant, elle ne savait pas que ce dernier n’était pas qu’un loup sauvage, qu’elle allait entrer dans un univers qu’elle n’avait côtoyé qu’au travers de ses livres. Et surtout que sa vie allait changer…

Dans le domaine paranormal, j’ai ma préférence pour l’univers des loups, et c’est avec joie que j’ai voulu découvrir cette nouvelle saga écrite par Aurélie Lavallée, sans même avoir lu le résumé. Dès le début de ma lecture, je me suis laissée emporter par l’histoire qui est addictive, haletante. Bien rythmé, par l’action, les rebondissements, le récit est très fluide. Concernant la romance, celle-ci évolue tout au long du roman et on ressent aisément les émotions qui en découlent. Une scène sur la fin pourrait éventuellement déranger, mais l’auteure l’a amenée d’une telle façon qu’elle prend tout son sens.

Je me suis attachée aux personnages. Alyson est une jeune institutrice de maternelle qui vit normalement. Quand elle rencontre certains membres de la communauté, elle est comme les autres femmes, en pâmoison devant leur sex-appeal, mais rapidement elle en vient à détester leur chef qui n’est pas des plus cordial envers elle. Chez elle, elle recueille un loup blessé, cependant, par la suite, ce dernier lui fera une belle surprise, bien que celle-ci ne l’enchante pas vraiment. Elle a beau vouloir repousser Kellen, quand elle le voit, son cœur bat plus que la normale, mais elle tient à garder ses distances, en vain. Elle entrera par la suite dans un univers qu’elle ne pensait que mythique, qui n’existait que dans les romans dont elle est adepte. C’est une femme dans la normalité, qui montrera toutefois qu’elle a une belle force de caractère, de l’aplomb et un grand courage.
Kellen Wolfgang, comme dit en amont, est le chef de la Communauté qui vit sur les hauteurs de Wattmer. Si on peut penser qu’il s’agit d’une secte, il n’en est rien, car il est l’Alpha, le chef de sa meute. Envers Allie, il fait preuve d’animosité, est détestable, cependant, sous sa forme animale, il en est tout autre. Petit à petit, on comprend ses réactions, il est très protecteur envers les siens et au fil du temps, il changera quelque peu de comportement que ce soit vis-à-vis des siens.
J’ai beaucoup aimé les protagonistes secondaires, tels que Cam’ron, Jon, Nick ou encore Jade et Markus.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Un premier tome qui amorce bien l’intrigue, riche en actions et rebondissements. Une fin qui me laisse dans l’attente du prochain opus, car je sens, qu’une fois encore, on ne va pas s’ennuyer !


♠ Cover de la version brochée ♠

Laisser un commentaire