Editions Addictives (Luv) – 20 Mai 2020
pages

Résumé :
Elle déteste dire oui. Il va lui faire adorer ça.
Kate est surnommée la « Dragonne », et ce n’est pas pour rien ! Bourreau de travail, caractère bien trempé, elle impressionne autant qu’elle effraie.
Contrainte à des vacances forcées, elle atterrit sur la petite île de Paradise Island, au cœur de la Polynésie française. Au programme : soleil, plage, farniente… tout ce qu’elle déteste !
Et la cerise sur le gâteau ? Anton. Sexy et mystérieux, il lui tient tête et la rend dingue… au point de bouleverser tous ses repères.
Elle refuse de céder même au désir, il est décidé à la faire succomber…
Ça promet !

Mon avis :
Kate, au sein de son travail tout comme dans sa vie privée est une dragonne, rien ne lui fait peur. A la suite d’un burn-out, elle se retrouver contrainte à partir en vacances, en Polynésie sur l’île de Paradise Island. Si pour tout le monde, cela représente un rêve, pour elle, c’est un cauchemar. Sur place, elle rencontre Anton, le directeur du complexe hôtelier et ce dernier n’est pas effrayé par la jeune femme, au contraire, il est prêt à la faire exploser. Au fil des jours, ses barrières érigées vont s’effriter au contact de ce dernier, mais pas seulement. Et si le cauchemar se transformait en renaissance ?

Je ne connaissais pas encore la plume de Mila Jensen et comme le résumé me tentait bien, je me suis lancée. Dès le début de ma lecture, je me suis rendu compte que je n’allais pas être en reste concernant les personnages ni dans l’humour. L’histoire est prenante, fraîche et pétillante. Le récit est très bien rythmé par les rebondissements et l’émotion est bien présente de diverses façons. La plume de l’auteure est fluide.

Je me suis attachée aux personnages qui ont, tous à leur façon un côté touchant. Katheleen (Kate) est une femme que l’on peut qualifier de garce, elle le fait bien sentir à son entourage professionnel. Côté vie privée, elle n’a personne avec qui partager ses états d’âme, d’ailleurs, elle n’en a pas. Cependant, au fil du temps, on peut constater que c’est une carapace qu’elle s’est forgée depuis quelque temps et que suite à un événement, elle a verrouillé toutes ses émotions afin de ne plus souffrir. Au contact des habitants de l’île, elle reste d’abord égale à elle-même mais plus les jours passent, plus elle se retrouve et s’apaise, même si elle a toujours la pique facile. C’est une femme qui a du caractère, qui a du mal à exprimer ses émotions, toutefois, quand on la connaît plus amplement, on ne peut que l’apprécier.
Anton est le directeur du complexe hôtelier à Paradise Island. Mystérieux, très sexy, très vite, on tombe sous le charme (ce n’est pas Kate qui dira le contraire). Il voit clair rapidement dans le comportement de la jeune femme qui, malgré le fait qu’il ne l’avait jamais rencontré, ne lui est pas inconnue. Petit à petit, il se donne pour but de lui faire lâcher prise et qu’elle puisse lui succomber, car une chose est certaine, lui n’est pas insensible, loin de là.
J’ai beaucoup aimé les protagonistes secondaires qui gravitent autour, et plus précisément Bénito. Ce petit garçon de douze ans est vraiment attendrissant.

 En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une romance fraîche, pétillante et pleine d’humour qui nous fait voyager !

3 Comments on Fucking Paradise Island – Mila Jensen

Laisser un commentaire