Chroniques·Young Adult

Les brumes de Cendrelune, T.2 : La symphonie du temps – Georgia Caldera

Editions J’ai Lu – Mars 2020
410 pages

Résumé :
Propulsée au poste de Premier Violon de l’orchestre impérial par un concours de circonstances, Céphise se voit contrainte d’intégrer la cour de Cendrelune. Elle y découvre un univers où règne un danger permanent, où faux-semblants et complots de toutes sortes rythment la vie quotidienne des courtisans.
En parallèle, les prémices de la dissidence se propagent au cœur de la Cité d’Acier, et la légion censée mater la révolte en Achéron tarde à revenir au palais. Céphise saura-t-elle déjouer les pièges de cette nouvelle vie et reconnaître ses véritables alliés – ceux qui partagent son vœu le plus cher… ?

Mon avis :
Céphise, gagne la cour de Cendrelune en qualité de Maîtresse de l’ombre et obtient la place de premier violon au sein de l’orchestre. Dans ce milieu qui n’est pas le sien, elle se rend compte que le danger est au premier plan à chaque instant, mais également, que l’Ombre, auquel elle voue une haine féroce, n’est pas réellement celui qu’il prétend être.
Dans un même temps, au sein de la Cité d’Acier, la rébellion est en train de se mettre en marche.
Céphise, saura-t-elle déjouer les pièges ? Pourra-t-elle accorder sa confiance ?

J’avais beaucoup apprécié le premier opus et c’est donc tout naturellement que j’ai continué avec celui-ci, même si j’ai un peu mis le temps à le sortir de ma PAL. L’intrigue suit son cours et reste bien menée. Très vite, je me suis laissée porter par l’histoire qui est une fois de plus, captivante, haletante, riche en suspens et en rebondissements. Par contre, je ne le cacherais pas, Georgia Caldera m’a quelque peu perdue dans son univers…

Je suis restée attachée aux personnages. On en apprend plus sur ce qu’ils ont été, ce qu’ils sont. Céphise a beau faire partie de la caste des rapiécées, elle n’en reste pas moins courageuse et très forte.
Verlaine, quant à lui, on en apprend plus amplement sur son rôle, ce qu’il vit au quotidien de par sa condition d’exécuteur, mais pas seulement.
Par ailleurs, j’ai beaucoup aimé découvrir un peu plus Héphaïstos, le frère de Verlaine. Ce dernier n’est également pas celui que l’on peut penser.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Malgré la complexité de l’univers pour moi, ce second tome est captivant, haletant et riche en rebondissements. La fin me laisse sur ma faim, j’ai hâte de pouvoir découvrir la suite.

Laisser un commentaire