Chroniques·Romance contemporaine

Bad boss, T.2 : Résilience – Christy Allan

Editions Butterfly – 22 Juin 2020
397 pages

Résumé :
Édouard s’était astreint à une seule règle : se venger. Puis, tout a volé en éclats…
L’existence d’Édouard était jusqu’alors rythmée par son besoin de vengeance. Pour cela, il était prêt à beaucoup, quitte à tout détruire sur son passage. Mais Estelle est arrivée. Le lien inattendu qui les unit désormais le pousse dans ses retranchements les plus profonds, les plus douloureux.
Et si pour se reconstruire, il devait accepter… l’inacceptable ?

Attention risque de spoiler si vous n’avez pas lu le tome 1

Mon avis :
Jusqu’alors, la vengeance rythmait la vie d’Edouard, mais il aura fallu qu’Estelle entre dans sa vie. Celle-ci ne s’attendait pas à ce qui allait se passait et surtout ce qu’elle allait découvrir… Alors que depuis quelques temps maintenant, elle pensait que rien ne ferait flancher ce big boss, après cet épisode plus que douloureux, elle n’est pas au bout de ses peines. Et si malgré toute cette douleur, cette haine, l’amour s’avérait plus fort que tout ?

J’avais hâte de découvrir ce tome 2 notamment avec le cliffhanger qui clôture le précédent et c’est maintenant chose faite. L’intrigue suit son cours et reste bien menée. D’emblée, je me suis de nouveau laissé emporter par l’histoire dont le récit est fort addictif, qui m’a tenue captive jusqu’à la fin. Les rebondissements donnent le ton, les émotions ressenties sont intenses, difficile de passer à côté.

Les personnages restent attachants. Estelle a vu sa vie partir à vau-l’eau, notamment quand elle a découvert ce que tramait Edouard. Cependant, elle conçoit bien qu’il ne pense pas réellement tout ce qu’il lui a dit, même en l’ayant blessé intentionnellement. Elle aura beau souhaiter faire table rase de leur histoire, rien n’y fait, mais pour elle, il est temps d’avancer surtout pour son fils. Quand Edouard refait surface, elle aura beau occulter ses sentiments, rien n’y fera, et même si elle a vécu dans le mensonge, pour elle, il faut savoir pardonner… Elle reste forte et courageuse.
Edouard quant à lui, n’est plus le même depuis sa rencontre avec la jeune femme. Toutefois, quand il a découvert qui elle était, il n’était plus que l’ombre de lui-même, plein de haine et de colère face à celle qui a fait battre son cœur à nouveau. Le temps passe, il est temps aussi pour lui d’avancer et de faire fi de ce passé qui, malgré lui, l’a poussé à devenir celui qu’il est devenu. Ses sentiments envers la jeune femme sont bien ancrés et rien n’y changera. A lui de faire acte de résilience, car Estelle tout comme lui, n’étaient que des gamins…
J’ai beaucoup apprécié le petit Antoine, qui, du haut de ses six ans, comprend déjà beaucoup de choses.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Une histoire addictive, intense qui nous parle d’amour et de résilience. Je ne peux que vous conseiller cette duologie !

Laisser un commentaire