Editions Addictives (Luv) – 25 Juin 2020
434 pages

Résumé :
Quinn, homme d’affaires brillant et sûr de lui, est habitué à tout contrôler. Dawn, elle, ne rend de compte à personne. Alors quand elle se retrouve à épouser son vieil ami Fergus MacFayden, de soixante-six ans son ainé, qui est aussi le grand-père de Quinn, la guerre est déclarée entre la jeune femme et l’Écossais ! Quinn veut à tout prix protéger sa famille de cette jeune arriviste… qui a ses raisons, et ne cédera face à rien ! Le plus gênant dans tout ça ? C’est que Dawn ne le laisse pas, mais alors pas du tout indifférent ! Le reconnaître ? Jamais ! Craquer pour elle ? Hors de question. Faire comme si elle n’existait pas ? Impossible !

Mon avis :
Fergus MacFayden n’est plus tout jeune, et cela, Dawn le sait et c’est justement dans ce but qu’elle s’apprête à l’épouser. Mais cette annonce n’est pas au goût de tout le monde et notamment pas à celui de Quinn, le petit-fils de ce dernier. Fraîchement débarqué de New York, il est prêt à tout pour empêcher cela. Débute entre Dawn et lui une guerre sans relâche et le plus beau dans tout ça, c’est qu’ils ne sont pas indifférents l’un à l’autre…

J’avais beaucoup aimé le précédent titre de l’auteure et je me souviens que l’an passé à Paris, Ana K. Anderson, avait su attirer mon attention avec…. un morceau de papier toilette !!! Je ne pouvais décemment pas passer à côté. L’intrigue est un tantinet originale et bien menée. Dès le début de ma lecture, l’auteure a su m’emporter dans son histoire qui est addictive, intense, captivante. Le récit est très bien rythmé que ce soit par les rebondissements ou encore par toutes les pointes d’humour qui y sont insérées. Côté émotions, c’est le grand huit, elle a réussi à me faire passer du rire à la larme à l’oeil.

Les personnages sont attachants, touchants à leur façon. Dawn Fleming est une jeune femme de 25 ans que la vie n’a pas réellement épargnée. Elle doit gérer ses deux petits frères, tout en tentant de joindre les deux bouts. Fergus lui a présenté une opportunité, et bien qu’elle ait accepté, il ne faut pas la confondre avec une arriviste, car elle a quand même posé ses conditions. Quand elle rencontre enfin Quinn, le petit-fils, elle sait pertinemment que cela ne se déroulera pas sans heurts entre eux, mais ce qu’il ne sait pas, c’est que si lui veut jouer, elle aussi, elle le peut. C’est une femme avec un fort caractère, de la détermination, malgré une peur qui la hante chaque jour.
Quinn MacFayden est comme dit plus haut, le petit-fils de Fergus. Etabli à New York, il fait prospérer les affaires familiales. Pour lui, pas de place pour les sentiments, il a suffisamment été échaudé par le passé. Toutefois, quand il revient au manoir après plusieurs années afin d’empêcher Dawn d’épouser son grand-père, il va vite se rendre compte qu’elle n’est pas celle qu’elle paraît être. Au fil des jours, il apprendra tant bien que mal à la connaître et en sera de plus en plus attiré, mais hors de question de craquer, il a bien plus important à faire. Seulement, quand la vérité éclatera, il va se retrouver quelque peu désemparé et aura bien du mal à se contenir. Mais une chose est certaine, il va devoir se réconcilier avec Fergus. C’est au départ un homme froid et cynique qui se présente à nous, cependant, au fil du temps, il va s’ouvrir à nous et ce sera un tout autre homme.
J’ai également beaucoup aimé les protagonistes secondaires, notamment Fergus, qui du haut de ses 91 ans, est plein de bonté, de gentillesse et aussi déterminé. Viennent ensuite les jumeaux, Simon et Evan, âgés de dix ans, ils ont déjà plein de bon sens.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Pour tout dire, je l’ai littéralement dévoré tant l’histoire est addictive et intense. Si vous ne l’avez pas encore découverte, n’attendez plus, Foncez !

Laisser un commentaire