Auto-Edition – 7 Juillet 2020
175 pages

Résumé :
« Je suis un ange ! Ce n’est pas une petite brindille telle que Daphné qui me dira quoi faire !
Sa frêle silhouette se dessine devant moi, ses grands yeux marron lui mangent le visage.
Elle semble fragile mais une grande force émane d’elle… »

Daphné, coordinatrice en intimité, intègre les studios de tournage d’un célèbre show à Los Angeles.
Dès son arrivée, elle est confrontée à l’acteur star, Éros Angel, le fantasme de la ménagère américaine.
L’objectif de Daphné est clair : apprendre à Éros à respecter les autres et les limites à ne pas franchir.
La jeune femme a des idéaux et des valeurs, pour commencer, elle ne mélange pas travail et plaisir…
Mais quand l’ange, aussi borné que sexy, se met en tête de la séduire, Daphné voit ses valeurs remises en question et sa perception de la réalité voler en éclat.

Résistera-t-elle à l’appel de l’ange ou saura-t-elle redéfinir ses propres limites ?

Mon avis :
Un résumé qui se suffit à lui-même quant à ce qui nous attend.

Je ne connaissais pas encore la plume d’Estelle Every et c’est à l’occasion de cette sortie que j’ai pu le faire. L’intrigue est originale et bien menée. Dès les premières pages, elle a su m’embarquer dans l’histoire qui est entraînante, captivante, même si on se doute de la finalité de l’histoire. La plume de l’auteure est très fluide, vraiment agréable à lire. Le récit en lui-même est bien rythmé, riche en rebondissements. Concernant les émotions, ces dernières sont bien présentes, mais pour moi, ont quelque peu manqué d’intensité.

Les personnages sont attachants. Daphné est coordinatrice en intimité, et elle connaît son job. Elle a par ailleurs des valeurs qui lui sont propres, mais qui, face à Eros, vont se retrouver mises à mal sans qu’au départ, elle ne comprenne pourquoi. Elle aura beau vouloir résister, le repousser, par la force des choses, elle devra bien se l’avouer que malgré cela, il l’attire plus que de raison. C’est une femme qui sait ce qu’elle vaut, avec son caractère et sa détermination. De plus, face à certaines révélations, elle prend plutôt bien la chose.
Eros Angel ou Cupidon, de par son réel patronyme est acteur dans une série. Cependant, il est bien plus que cela, vu qu’il est un ange. Mais cela, peu de personnes le croient quand il leur dit. C’est un « homme » avec du sex-appeal et il en joue grandement. Face aux femmes, et même tout autre humain, il se montre arrogant, un tantinet je m’en foutiste et c’est pour cette raison qu’il se retrouve face à Daphné. Seulement, ce n’est pas tout. Issu d’une famille Angélique, il a pris sa place sur terre, dépourvu de certains de ses atouts et cela n’est pas pour lui déplaire. Pourtant, lui aussi devra se l’avouer, il a besoin de ses frères.
Entre ces deux protagonistes, on assiste à un jeu de séduction, du style « je te veux, mais tu me repousses ». A la longue, la lumière se fera.
J’ai beaucoup aimé les protagonistes secondaires, notamment certains frères Cupidon, desquels j’ai bien envie d’en apprendre davantage. A contrario, j’ai détesté Mona dès le premier abord.

En bref : une romance originale avec laquelle j’ai passé un très bon moment de lecture. Une histoire entraînante, bien rythmée, mais avec des émotions qui manquaient pour moi, quelque peu d’intensité !

1 Comment on The Cupidon brothers, T.1 : Eros – Estelle Every

Laisser un commentaire