Chroniques·Romantic suspens

Une force insoupçonnée – San Vieri

Librinova – 10 Avril 2020
531 pages

Résumé :
Ses études de médecine terminées, Alice Vernay décide de rejoindre son frère Thomas en Colombie, pour apporter son aide à une association de quartier, La Casa de Todos.
Mais après quelques semaines, les deux médecins se font enlever par des Narcos afin de soigner le leader d’un des cartels les plus importants du pays, réputé pour sa cruauté : El Diablo.
Malgré tout, Alice finit par être libérée alors que Thomas doit rester sur place ! Désemparée, elle met tout en oeuvre pour le sauver, et fait appel à Geronimo, un homme mystérieux au caractère ombrageux, qui mène une guerre acharnée contre le cartel…
Entre méfiance et attirance, arriveront-ils au bout de cette mission pleine de dangers ?

Plongez dans un roman d’aventures haletant, rythmé par des personnages touchants, au courage sans faille !

Mon avis :
Après la fin de ses études de médecin, Alice décide de partir en Colombie en mission humanitaire, et ainsi, par la même occasion, rejoindre Thomas, son frère. Cependant, quelque temps après son arrivée, ils se font kidnapper par un cartel afin de soigner leur leader, El Diablo.
Au contraire de Thomas, elle est libérée, mais elle ne peut rester sans rien faire et va tout faire pour le libérer. Pour cela, une solution : demander l’aide de Géronimo, qui reste un mystère pour beaucoup, tout en sachant qu’il lutte contre ces cartels.
De prime abord, elle ne sait rien de lui, mais quand elle va apprendre à le connaître, elle ne peut qu’être attirée, alors que de son côté à lui, il a beau également ressentir de l’attirance, il n’est pas prompt à lui accorder sa confiance.
Réussira-t-elle à le convaincre de sauver son frère ? Géronimo pourra-t-il lui faire confiance ?

Je ne connaissais pas du tout San Vieri et ce roman fut une totale découverte pour moi. L’intrigue est un tant soi peu originale de par l’univers dans lequel nous allons évoluer et, malgré quelques petites longueurs au départ, est bien menée. Dès le prologue, je me suis laissé entraîner dans l’histoire qui est captivante, haletante, riche en suspens. La romance, quant à elle, est bien présente, bien que reléguée en second plan. Le récit, comme dit plus haut, malgré de petites longueurs et une lenteur au départ, est bien rythmé par la suite. Ponctué par de nombreux rebondissements, on y retrouve également de l’action, mais aussi des émotions. Si d’ordinaire, je ne suis pas friande des narrations à la troisième personne, il faut dire qu’ici, cela ne m’a aucunement gêné.

Je me suis attachée aux personnages. Alice est une jeune médecin qui a décidé de rejoindre son frère en Colombie pour l’assister dans sa mission. Ce dont elle ne se doutait pas, c’est qu’elle allait vivre l’enfer durant un temps, devoir faire face à la dangerosité de ce pays. Cependant, on voit très bien qu’elle est prête à se jeter dans la gueule du loup afin de sauver celui auquel elle tient le plus. C’est une jeune femme pleine de courage, déterminée, avec une belle force de caractère, qui réussira à s’en sortir malgré tout ce qu’elle va vivre.
Géronimo (je tairais son vrai nom) a vécu le pire, lors de sa carrière. Aujourd’hui, il est dans l’ombre, cherche à conserver le mystère autour de son identité. Sa mission : faire tomber les ennemis. Il n’est pas seul, il est entouré de son équipe, envers laquelle, il a entière confiance, sentiment qu’il a du mal à accorder. Quand il rencontre Alice, il ne peut qu’être intrigué par la jeune femme, mais sent qu’il y a un piège et est bien décidé à lui faire avouer la vérité. Cependant, au fil des jours, il baissera quelque peu, attiré par cette dernière, tout en restant sur ses gardes. Pour lui, rien n’est définitif entre eux, il ne peut se permettre d’enfin vivre à découvert.
J’ai beaucoup aimé les protagonistes secondaires qui gravitent autour de nos héros, en omettant bien évidemment ceux qui sont dans le camp ennemi.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une histoire riche en action, rebondissements avec également de l’émotion. Un petit bémol, cependant, j’aurais aimé une fin différente de celle-ci !

Laisser un commentaire